Un professeur de sciences politiques de Glendon titulaire de la Chaire Jean Monnet sur l’intégration européenne

Share

Willem Maas (BA, UBC; Doctoraal, Leiden; MA, MPhil, PhD, Yale) vient d’être nommé titulaire d’une Chaire Jean Monnet, faisant ainsi de York la sixième université au Canada (et la dix-septième dans toute l’Amérique du Nord) à avoir une telle chaire. M. Maas enseigne les sciences politiques et les affaires publiques et internationales au Collège Glendon de l’Université York et fait aussi partie du corps professoral des programmes de deuxième cycle de York en Sciences politiques et en Pensée sociale et politique. Il est membre exécutif du Centre canadien d’études allemandes et européennes et du Centre de droit et politiques publiques, en plus d’être membre du Centre d’études sur les réfugiés.

À droite : Professeur Willem Maas

Lancé en 1990, le Programme Jean Monnet a été créé en l’honneur de cet entrepreneur français visionnaire qui fut nommé Secrétaire général de la Société des Nations lors de sa création en 1919. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Monnet a déclaré que le seul espoir de paix en Europe reposait sur l’union des pays européens en une communauté de collaboration. Il est ainsi considéré par plusieurs comme le « père » de l’Union européenne.

Le Programme Jean Monnet répond à un besoin de réflexion et de débats plus approfondis sur l’Union européenne. Il est conçu pour favoriser l’excellence dans l’enseignement, la recherche et la réflexion sur l’intégration européenne dans des établissements d’enseignement supérieur partout dans le monde. Soixante pays sur cinq continents font actuellement partie du réseau Jean Monnet, touchant 250 000 étudiants chaque année.

Le professeur Maas consacrera tout son temps d’enseignement à des cours abordant des enjeux majeurs relatifs à l’intégration européenne. Il enseignera trois cours de sciences politiques au baccalauréat et aux cycles supérieurs, en plus d’offrir des cours de formation à des cadres et des fonctionnaires à mi-chemin dans leur carrière. Il supervisera de surcroît les mémoires de recherche des étudiants et sera chargé du contenu scolaire des stages étudiants en Europe. M. Maas coordonnera aussi le cycle de conférences Jean Monnet à Glendon, ainsi qu’un site Web et un bulletin d’information. La Chaire Jean Monnet est dotée d’un montant d’environ 240 000 $ échelonné sur cinq ans; la Commission européenne et l’Université York assument les frais pour les trois premières années, et les frais reliés aux deux dernières années sont couverts par l’Université York.

M. Maas est ravi d’avoir l’occasion dimplanter le Programme Jean Monnet sur les deux campus de l’Université York. « Il y a une demande pour approfondir et élargir notre offre de cours en études européennes », dit-il. « La Chaire Jean Monnet nous donnera l’occasion de répondre à ce besoin dans un cadre qui profitera à la fois aux étudiants du baccalauréat ainsi qu’à ceux de la maîtrise et aux étudiants adultes fréquentant la nouvelle École des affaires publiques et internationales de Glendon. »

Les relations bilatérales bien établies de l’Université York avec des pays et établissements européens, de même que le mandat bilingue de Glendon en matière d’affaires publiques et ses relations avec l’Union européenne, font de York un lieu idéal pour ce programme. « Les Canadiens sont ouverts aux idéaux de l’Union européenne », explique M. Maas, « mais les pratiques d’intégration particulières demeurent méconnues. Glendon est un endroit stratégique pour disséminer l’information au sujet des affaires européennes en raison de son mandat bilingue en matière d’affaires publiques, son emplacement au cœur de la plus grande métropole du Canada et ses nombreux diplômés poursuivant des carrières dans des secteurs clés de la vie publique canadienne. »

La liste des activités de recherche et des publications du professeur Maas est impressionnante. Son premier livre, Creating European Citizens, explique le développement des droits supranationaux menant à une citoyenneté européenne et soutient que l’intégration a toujours signifié beaucoup plus que le seul aspect économique. Il effectue présentement des recherches sur des questions théoriques et empiriques liées à la citoyenneté, aux politiques d’intégration, aux limites de la tolérance et du multiculturalisme, et au point de rencontre de la migration et du droit.

« Le Centre canadien d’études allemandes et européennes félicite Willem Maas pour l’obtention de ce prix prestigieux », a déclaré Klaus Rupprecht, directeur du Centre. « Nous sommes ravis que M. Maas soit l’un de nos professeurs affiliés et un membre de notre comité exécutif. L’honneur qui lui est décerné viendra souligner et renforcer l’aspect européen du mandat du Centre. »

« Il s’agit d’un défi emballant pour moi », ajoute M. Maas, « et ce sera, je l’espère, le début d’études européennes globales à Glendon et à York. » En confiant la Chaire à M. Maas, la Commission européenne a souligné que son projet, qu’elle a qualifié d’exceptionnel, avait joué un rôle déterminant dans le succès de sa demande. Le lancement officiel de la nouvelle Chaire Jean Monnet et de son site Web se tiendra à Glendon en janvier 2009.

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon.


Publié le 23 September 2008