La professeure de psychologie de Glendon Evelyne Corcos était une chercheuse avant-gardiste

Share

La professeure de psychologie de Glendon, Evelyne Corcos, très respectée au sein de l’Université York, est décédée le mercredi 8 juillet à l’hôpital Toronto Western.

Evelyne CorcosÀ droite : Evelyne Corcos

La professeure Corcos, qui a consacré sa carrière à l’éducation, était une source d’inspiration pour les professeurs et les étudiants. C’était une chercheuse dynamique et ingénieuse. En 2005, elle a été la première à utiliser la technologie du cliqueur pour faciliter l’apprentissage au Collège universitaire Glendon. Le cliqueur, un système individuel de réponses, fut d’abord un projet pilote sur le campus Glendon et à la faculté de droit Osgoode Hall de York. Chaque étudiant avait reçu un petit appareil – un cliqueur – ressemblant à une télécommande avec des touches numérotées. Le cliqueur est un transmetteur infrarouge sans fil qui communique avec un ordinateur central. Les étudiants répondent aux questions et enregistrent leur réponse en cliquant sur une touche. Leurs résultats sont instantanément enregistrés et affichés, ce qui leur permet d’obtenir des rétroactions en temps réel.

En 2007, Evelyne Corcos a reçu une bourse spéciale du CRSH (Conseil de recherche en sciences humaines du Canada) dans la catégorie Image, Texte, Son et Technologie afin d’entreprendre des recherches sur l’utilisation de la technologie pour modifier les comportements. La bourse lui a permis de créer une plate-forme Internet donnant accès à une base de données interrogeable contenant des modèles de scénarios multimédias illustrant des problèmes sociaux vécus par les adolescents.

En 2008, elle a obtenu une nouvelle bourse du CRSH pour poursuivre ses recherches sur la modification des comportements. Cette deuxième phase de recherche, intitulée screenPLAY, consistait à filmer des étudiants dans des situations couramment vécues par les adolescents, comme des discussions sur les comportements sexuels acceptables, des désaccords entre amis et camarades de classe ou des difficultés d’apprentissage. Le projet visait à permettre aux jeunes d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour faire face, d’une manière positive et constructive, à certains problèmes sociaux. L’objectif était de promouvoir des changements bénéfiques pour ces jeunes, leur famille, leurs éducateurs et la société en général.

Evelyne Corcos était la fille de Denise et de Salomon Corcos (décédé). Elle laisse aussi dans le deuil sa sœur Diane, son frère Albert et sa chère amie Judy. Un service funèbre a déjà eu lieu. La Shiva sera observée au 3636, rue Bathurst, app. 1510, les visites commençant à 15 heures. La famille souhaite que les dons en souvenir d’Evelyne Corcos soient versés à la Toronto Humane Society.

Les membres de la communauté de York ont accès à un livre de condoléances en ligne. Sur les campus Keele et Glendon de York, le drapeau sera mis en berne aujourd’hui et jusqu’à demain 13 heures, en souvenir de la professeure Corcos.

Article paru dans l’édition du 10 juillet de YFile

Publié le 13 July 2009