Norman Penner, professeur émérite et pilier de Glendon, n’est plus

Share

Le professeur émérite Norman Penner, qui fut un pilier du collège Glendon de l’Université York, est décédé le 16 avril au pavillon des soins communautaires et des anciens combattants du centre hospitalier Sunnybrook de Toronto. Il était âgé de 88 ans et brillait au sein de la communauté de Glendon depuis plus de 20 ans. Ses collègues du collège, qui l’appellent « Norm », vantent son érudition admirable et ses excellentes qualités de professeur.

À droite : le professeur Norman Penner

Né à Winnipeg en 1921, Norman Penner a terminé ses études secondaires en 1937. Ce n’est que beaucoup plus tard qu’il allait entreprendre des études universitaires, préférant faire ses premiers pas dans la vie active au sein de la section de Winnipeg du Parti communiste du Canada, dont il fut l’un des principaux dirigeants de 1938 à 1941. Engagé sous les drapeaux de 1941 à 1946, il passa deux années et demie dans les forces de combat déployées outre-mer. De retour au Canada en 1947, il reprit son poste de dirigeant à temps plein au Labour-Progressive Party, le parti travailliste-progressiste d’allégeance communiste formé en 1941 pour prendre la relève du Parti communiste canadien, après que celui-ci eut été officiellement interdit.

La révolution hongroise avortée de 1956 et le rapport « secret » de Nikita Khrouchtchev au 20e congrès du Parti communiste de l’Union soviétique, la même année, signent pour Norman Penner la fin du totalitarisme politique et il démissionne du Parti. Il se tourne alors vers une activité complètement différente, qu’il exerce jusqu’en 1971, en travaillant à son compte comme représentant commercial pour une entreprise manufacturière. En 1964, il entreprend des études à temps partiel, et obtient son baccalauréat de l’Université de Toronto en 1969. Il obtient ensuite, du même établissement, une maîtrise (1971) puis un doctorat (1975). Sa carrière à Glendon commence par quelques charges de cours en 1972. Il est titularisé en 1978 et reçoit le statut de professeur émérite en 1990. À ce titre, il enseigne à Glendon jusqu’en 1993.

La plupart de ses travaux portent sur la gauche politique au Canada. Il dirige la publication et signe l’introduction de Winnipeg 1919: The Strikers’ Own History of the Winnipeg General Strike (1973). Il signe également un livre sur la gauche canadienne, The Canadian Left: A Critical Analysis (1977) et rédige l’introduction et trois chapitres de Keeping Canada Together Means Changing Our Thinking (1978). Il est l’auteur de Canadian Communism: The Stalin Years and Beyond (1988) et de From Protest to Power: Social Democracy in Canada 1900 to Present (1992), ainsi que de nombreux articles, chapitres et comptes rendus. Sa participation et ses interventions lors de colloques universitaires ont été nombreuses et pertinentes, et il a offert maintes fois son temps et ses connaissances pour des entrevues à la radio ou à la télévision. Au cours de ses dernières années, il a entrepris de représenter par le dessin humoristique des personnalités et des événements du monde politique.

Au sujet de son affiliation au Parti communiste, de 1937 à 1956, et de son apostasie, en 1957, Norman Penner a déjà remarqué qu’il avait passé la première moitié de sa vie à défendre le fait qu’il était communiste, et la seconde à défendre le fait qu’il ne l’était pas.

Norman Penner est le fils de Jacob et Rose Penner et le frère de Roland, Ruth et Walter. Marié à Norma Lipes, il a partagé avec elle 67 ans de vie commune. Le couple a quatre enfants : Steve (Mary Ellen Marus), Joyce (Herman Parsons), Gary (Marlene Kadar) et Bob (Shaena Lambert).

Une cérémonie commémorative aura lieu au pavillon Glendon, le dimanche 3 mai à 14 h. Prière d’offrir vos dons à la mémoire du professeur Penner à Médecins sans frontières ou au Conseil des Canadiens.

Un article proposé à YFile par Terry Heinrichs, professeur de sciences politiques à Glendon


Publié le 29 avril 2009