La Galerie Glendon inaugure sa 30e saison avec Les Intérieurs/Interiors

Share

Une saison exceptionnelle s’annonce pour la Galerie Glendon, qui fête cette année son 30e anniversaire : pas moins de sept expositions sont au programme pour souligner cet événement mémorable.

Pour marquer le début de l’année scolaire, la galerie a ouvert ses portes, le 18 septembre, sur une installation intitulée Les intérieurs/Interiors, de l’artiste montréalaise Karine Giboulo. Giboulo porte un regard critique sur le monde qui l’entoure et sur la société, qu’elle recrée dans un monde inventé mêlant la réalité et l'interprétation qu’elle en fait. « Son imaginaire […] marie l’innocence et les envolées fantaisistes à la dérision et à l’engagement social », explique Martine Rheault, coordonnatrice des affaires artistiques de la galerie, dans un communiqué de presse. Il s’agit là d’une caractérisation tout à fait exacte des objets exposés.


De gauche à droite: assistante à la galerie Heather McRay ; l'artiste Karine Giboulo ; assistante à la galerie Adrienne Baudry ; assistant-commissaire Omid Fekri ; directrice des affaires culturelles et artistiques Martine Rheault ; commissaire de la galerie Marc Audette ; et designer artistique Cristina Bregar à la Galerie Glendon.

Le premier moyen d’expression artistique de Karine Giboulo a été la peinture, sur de grandes toiles, dans un style narratif alliant les caractéristiques de la bande dessinée. Le besoin d’explorer d’autres genres lui a fait transférer ses thèmes de prédilection vers des installations, qui complètent ses peintures et dialoguent avec elles.

À la Galerie Glendon, elle expose de larges bulles de plexiglas contenant, chacune en soi, un petit univers, reflétant, chacune, un aspect de notre société. Ces « microcosmes » sont autant de commentaires sur la consommation à outrance, l’exploitation des travailleurs, la guerre, la politique – les grandes questions qui l’habitent; mais elle se penche aussi sur les problèmes individuels et intérieurs, comme la solitude et la difficulté des relations interpersonnelles.


Les étudiants démontraient une grande intérêt à l'exposition.

En plus de ses « bulles d’univers », sa réflexion prend la forme de constructions blanches ressemblant à des tours de deux ou trois étages, où un même sujet est exploré mais sous des angles différents. Si, par exemple, l’étage supérieur représente la réalité matérielle d’une famille, d’un individu ou d’un atelier d’usine, l’étage juste au-dessous pourrait illustrer les sentiments ou les épreuves que cette réalité réserve à ceux qui la vivent. Cette nouvelle direction qu’emprunte l’artiste constitue une critique plus dure et plus directe de notre société. Mais grâce à son sens de l’humour, à ses animaux d’argile ou de plastique un peu bizarres, dotés d’attributs humains, façon La Fontaine, l’exposition n’est pas seulement didactique, elle devient réellement plaisante et divertissante.


Karine Giboulo est une artiste reconnue et recherchée. Son œuvre a recueilli des éloges au Québec, en Ontario, en Nouvelle-Écosse et en France. Glendon est la première escale de cette exposition, qui se dirigera ensuite vers d’autres destinations canadiennes. Certains des montages exposés ayant été achetés par un collectionneur européen d’art contemporain, le public torontois tient peut-être ici sa seule chance de les admirer.

À l’affiche jusqu’au 18 octobre, l’exposition Les intérieurs/Interiors a été magnifiquement préparée par Marc Audette, commissaire de la galerie, artiste et professeur d’arts visuels à Glendon, avec l’aide précieuse d’Omid Fekri, assistant-commissaire (et étudiant de Glendon), et de leurs assistantes, Heather McRay et Adrienne Beaudry.

La prochaine exposition de cette année marquante pour la Galerie Glendon présentera une œuvre de Boja Vasic intitulée Parallel World — The Architecture of Survival (du 23 octobre au 16 novembre). La Galerie Glendon a pour mission de valoriser l’art canadien contemporain et de promouvoir les artistes canadiens en émergence. Pour les heures d’ouverture de la galerie et les expositions à venir, visitez le www.glendon.yorku.ca/gallery.

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon

Les photos par Robert Skinner


Publié le 1 octobre 2007