Des stages axés sur l’acquisition de compétences pratiques pour le nouveau cours de communication de Glendon

Share

Le Human Resources Development Centre (HRDC), une initiative du Conference Board du Canada, classe la capacité d’un étudiant à « communiquer d’une façon claire et concise, sous la forme écrite, orale et visuelle, en fonction des besoins de l'auditoire » aux premiers rangs des résultats d'apprentissage relatifs à l'employabilité.

Glendon a réagi à la forte demande relativement à un programme officiel dans ce domaine en mettant sur pied un tout nouveau cours de communication combinant théorie et pratique. Et une première étape dans la démarche du Collège pour élargir son offre en la matière a été la création d’un nouveau cours bilingue de niveau supérieur au Département d’études multidisciplinaires. Intitulé Professional communications and field experience / Communication professionnelle et expérience pratique (GL/Sosc 4505), ce cours donne aux étudiants la possibilité d’aborder divers types de communications humaines : communication non verbale, communication interpersonnelle et communication publique, discours informatif et discours persuasif, etc.

Un aspect intéressant de ce cours est qu’il inclut un stage pratique de six semaines pendant lesquelles les étudiants travaillent pour des organisations offrant des services de communications professionnelles, en général des firmes de marketing, de relations publiques ou de relations média. Pour les étudiants, c’est l’occasion rêvée d’appliquer la théorie des communications à une situation réelle et d’ajouter une expérience de travail en milieu professionnel à leur curriculum vitæ!


D-g : Jennifer Sipos-Smith, Michael Barutciski et Françoise Mougeon

Le cours est une idée de Jennifer Sipos-Smith, directrice de l’Atelier de rédaction universitaire à Glendon. À ce titre, elle a reçu de nombreuses demandes d’étudiants désireux de s’initier à toutes les compétences en communication, pas uniquement à celles qui ont trait à la rédaction. « Un petit collège d’arts libéraux bilingue comme Glendon, avec des forces en sciences sociales, beaux-arts, lettres et sciences humaines et commerce et affaires publiques, est très bien placé pour mettre au point une approche multidisciplinaire critique de la théorie et de la pratique des communications, explique Mme Sipos-Smith. Nous offrons déjà aux étudiants la possibilité d’apprendre à penser et lire de façon critique et à bien écrire. Mais si nous voulons favoriser leur réussite aux plans professionnel et personnel et l’atteinte de leurs objectifs d’apprentissage continu, nous devons également leur offrir un soutien plus rigoureux pour l’acquisition de ces compétences et d’autres habiletés essentielles en communication. »

Offert pour la première fois cette année, le cours a permis à des étudiants de 3e et de 4e année de faire des stages dans diverses organisations de la région du Grand Toronto, dont les suivantes : Association canadienne d’éducation, CBC, Faculté de droit de York, Début Communications and Event Management et le Bureau du recrutement, du marketing et des communications de Glendon.

Deux des meilleures étudiants inscrits au nouveau cours, Kathryn Robson, étudiante de 4e année (majeure en études internationales), et Cindyrella Miranda, étudiante de 3e année (majeure en psychologie) – une étudiante internationale originaire de France et de Guyane –, ne se sont pas fait prier pour commenter leur expérience de stage.

Kathryn Robson a fait son stage à l’émission Outfront, produite par la chaîne Radio One de la CBC. « Je ne savais vraiment pas ce que le stage impliquerait; j’espérais seulement pouvoir faire des apprentissages utiles, ne pas être là uniquement pour servir le café et faire du classement. Dans les faits, l’expérience a dépassé mes attentes. J’ai reçu de la formation sur divers logiciels de montage sonore utilisés par CBC Radio, et je me suis familiarisée avec plusieurs des sources et réseaux mondiaux où ils puisent leurs nouvelles et leur information. »

À gauche : Kathryn Robson à Washington pendant l'inauguration du Président Obama

Elle a participé à une vaste gamme de productions, dont une émission sur un groupe de jeunes autochtones vivant à Alert Bay, a fait sa propre émission sur une histoire personnelle et est même allée à Washington pour les cérémonies d’investiture du président Obama. Elle y a interviewé des jeunes et a enregistré leurs propos sur Obama, l’engagement des jeunes en politique et l’utilisation faite des technologies de réseautage social par l’équipe de campagne du président. « Pendant que j’étais à Washington, je suis entrée en contact avec l’équipe de la CBC et j’ai été interviewée en direct dans le cadre de la couverture des cérémonies d’investiture faite pour l’émission The Current [de CBC Radio]. C’était vraiment passionnant! »

Kathryn Robson prévoit faire une maîtrise en médias mondiaux et communications et espère travailler à la réalisation de documentaires. « Ce stage m’a donné un aperçu du déséquilibre structurel qui touche le système mondial des médias ainsi que des contraintes auxquelles se heurtent même les journalistes bien intentionnés lorsqu’ils essaient de parler de sujets ou de groupes sous-représentés. J’ai aussi développé de nombreuses habiletés techniques dans la production de documentaires radio. Mais je crois qu’avant tout, j’ai beaucoup appris sur la construction de récits et sur les difficultés inhérentes au maintien d’un équilibre entre la nécessité de produire une histoire fascinante et divertissante et la responsabilité de représenter de façon exhaustive et respectueuse les diverses perspectives et identités qu’englobe un seul récit. »

Cindyrella Miranda a fait son stage au Bureau du recrutement, du marketing et des communications de Glendon, sous la supervision de Marie Maher, coordonnatrice des publications et nouveaux médias, et de Marika Kemeny, agente de communication. Ce stage lui a permis d’en apprendre davantage sur les nouvelles techniques de recherche et technologies Web et de les mettre en pratique. Elle a également été invitée à participer à des événements de recrutement et à commenter les documents de communication créés pour ces événements. On lui a notamment confié le mandat de faire une analyse documentaire des produits conçus par les équipes chargées du recrutement dans les autres établissements d’enseignement et, une fois l’analyse terminée, de produire un rapport. « Cindyrella proposait des idées nouvelles et de très fines observations, dit Marie Maher, Nous avons beaucoup apprécié sa contribution et avons intégré certaines de ses idées à nos plans pour l’an prochain. »

À droite : Cindyrella Miranda

En collaboration avec Marika Kemeny, Cindyrella Miranda a participé aux diverses étapes de la préparation de comptes rendus sur des congrès, des conférences, des événements culturels et des interviews. « Je voulais apprendre comment produire un communiqué de presse et savoir quelles sont les tâches d’un journaliste entre la phase exploratoire d’un sujet et l’article final. Avoir la possibilité de mettre la main à la pâte à chaque étape m’a permis de comprendre le processus dans son ensemble et a accru ma confiance en moi quant à ma capacité future d’écrire moi-même des articles. » Elle a également révisé son curriculum vitæ, en tenant compte du fait qu’il s’agit d’un outil de communication qui lui sera utile lorsqu’elle présentera sa candidature pour d’autres stages et pour des emplois lorsqu’elle entrera sur le marché du travail. Ses plans pour l’avenir sont de chercher d’autres stages liés aux médias à Toronto ou en France et de suivre une formation officielle en journalisme.

Le cours a été un franc succès pour les étudiants et pour les organisations participantes. Jennifer Sipos-Smith possédait déjà de l’expérience dans l’élaboration de ce genre de programme puisqu’elle avait été responsable de stage pour les étudiants de 3e et de 4e année inscrits à un cours dont le titre et les objectifs étaient similaires, en collaboration avec Arthur Siegel du Programme d’études en communications de la Facultés des arts de l’Université York.

Le cours de communication professionnelle est l’une des nouvelles initiatives visant à offrir de la formation pratique dans le domaine des communications à Glendon. Grâce au récent partenariat conclu avec la Cité collégiale d’Ottawa, de la formation théorique et pratique dans le domaine des médias et des communications sera offerte aux étudiants des deux établissements à compter de septembre 2009.

Jennifer Sipos-Smith travaille déjà avec Michael Barutciski, directeur du Département d’études multidisciplinaires à Glendon, et Françoise Mougeon, principale adjointe (affaires académiques et recherche), à la conception d’un programme officiel bilingue dans ce domaine. « Mon espoir est que cette démarche visant à élargir notre offre de programmes en communications aidera les étudiants de Glendon à acquérir de hauts niveaux de connaissances théoriques et de compétences pratiques en communications écrites, verbales, visuelles et technologiquement assistées qui soient applicables à tout plan de carrière et d’apprentissage continu », conclut Mme Sipos-Smith.

Offert également cet été, le cours Professional communications and field experience / Communication professionnelle et expérience pratique inclut une période de stage qui va du 15 juin au 6 juillet.

Article soumis par Marika Kemeny, agente de communication de Glendon

Publié le 27 avril 2009