La CRC à Glendon de Colin Coates sur les paysages culturels est renouvelée, comme celles de trois autres professeurs de York

Share

Le gouvernement fédéral a renouvelé quatre des Chaires de recherche du Canada (CRC) occupées par des professeurs de York, soit Colin Coates, Sergey Krylov, Janine Marchessault et Jim Whiteway, dont les domaines de recherches vont de la santé et des médias numériques à l’histoire culturelle du Canada et aux sciences atmosphériques.

Pour ces chaires de niveau 2, chaque professeur recevra 500 000 $ répartis sur cinq ans, pour un total de 2 millions de dollars attribués à l’Université York. Les renouvellements s’inscrivent dans l’attribution d’un ensemble de Chaires de recherche du Canada annoncée le 30 septembre.

Au total, le gouvernement a investi 116 millions de dollars dans le financement de 123 chaires de recherche, nouvelles ou déjà instaurées, dans 38 universités. Cela comprend 4,47 millions de dollars offerts par la Fondation canadienne de l’innovation, pour de l’investissement dans les infrastructures nécessaires aux projets dirigés par 25 des titulaires.

« Ces quatre renouvellements sont un signe de reconnaissance de l’excellence de la recherche qui se fait à York dans les domaines des sciences, des sciences sociales et des sciences humaines, déclare Stan Shapson, vice-recteur, Recherche et Innovation, à York. Les investissements fédéraux dans la recherche sont essentiels pour attirer et retenir les meilleurs chercheurs à l’échelle mondiale. Des programmes comme celui des Chaires de recherche du Canada permettent également à notre université d’appuyer des travaux de recherche mondialement concurrentiels, tout en facilitant les recherches qui influencent la qualité de vie des Canadiens, ainsi que le bien-être économique et social du pays.

Colin Coates (à gauche), titulaire de la chaire de recherche sur les paysages culturels du Canada et professeur d’Études canadiennes au collège Glendon, s’intéresse à la façon dont les cultures du Monde ancien sont adaptées à l’environnement du Nouveau Monde, ainsi qu’à la façon dont les pratiques politiques et environnementales européennes ont été transformées par leur implantation en contexte canadien. Ses travaux portent également sur la culture politique coloniale en Nouvelle-France, sur les conséquences environnementales et culturelles des expériences utopistes tout au long de l’histoire du Canada, ainsi que sur le poids environnemental et la signification culturelle des pâturages communs et des terres publiques. M. Coates est un chef de file qui anime la recherche et les débats sur ces domaines d’un grand intérêt public.

Les trois autres chaires renouvelées à York appartiennent à Janine Marchessault, titulaire de la CRC en arts, médias numériques et mondialisation et professeure d’Études cinématographiques à la faculté des Beaux-Arts; à Sergey Krylov, titulaire de la CRC en chimie bioanalytique et professeur à la faculté des Sciences et du Génie; et à Jim Whiteway, titulaire de la CRC en génie spatial et en sciences de l’atmosphère et professeur à la faculté des Sciences et du Génie.

Les chercheurs de l’Université York détiennent en tout 28 Chaires de recherche du Canada, dont celle du professeur Jianhong Wu en mathématiques appliquées, renouvelée plus tôt cette année. Le programme des Chaires de recherche du Canada vise à attirer et à retenir les meilleurs chercheurs du Canada et de partout autour du monde, en aidant les universités à atteindre l’excellence en recherche dans les domaines des sciences naturelles, du génie, des sciences de la santé et des sciences humaines et sociales.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web du programme.

Ce texte est extrait d’un article proposé à YFile par Elizabeth Monier-Wiliams, agente de communications pour la recherche. La version intégrale de l’article se trouve dans l’édition de YFile du 7 octobre.


Publié le 8 octobre 2008