La Navigation dans les eaux arctiques du Canada: Y a-t-il un problème ?

Share

La conférence annuelle Jean-Gabriel Castel sur le droit international et les organisations internationals aura lieu jeudi le 11 mars à 19h30 dans la salle de conférence BMO au Manoir Glendon (campus Glendon). Il s’agit d’une conférence bilingue, français/anglais.

Le conférencier de la lecture sera le professeur Armand de Mestral, professeur de droit à l’Université McGill et titulaire du Chaire Jean Monnet, co-directeur Institut d’études européennes (Universités de Montréal et McGill) 2002- 8 ; et directeur par intérim, institut de droit aérien et spatial, Université McGill 1998-2002.

À droite : Armand de Mestral

Ses publications récentes : International Law, 7ième éd., 2006, (co-auteur) Law and Practice of International Trade (2ème édition; 1999) ; The North American Free Trade Agreement – A Comparative Study, Hague Academy of International Law , Receuil des cours (2000); membre des groupes de règlement des différends de l’OMC, ALENA; arbitre; membre de la délégation du Canada auprès de la conférence de l’ONU sur le droit de la mer; consultant auprès de la CCE (ALENA) et de la commission du droit du Canada; Président de la Société canadienne de la Croix-Rouge 1999-2001. Membre de l’Ordre du Canada le 28 décembre 2007.

L’entrée est gratuite mais le nombre de places est limité. Svp indiquer votre présence par courriel : events@glendon.yorku.ca où par telephone : 416-487-6727.

À propos de la conférence annuelle Jean-Gabriel Castel :

La Conférence annuelle Jean-Gabriel Castel de Glendon offre l’occasion de se pencher sur d’importantes questions juridiques d’intérêt général. Elle a été créée en 2005 pour honorer Jean-Gabriel Castel, un grand esprit du domaine du droit. M. Castel a lui-même donné la conférence inaugurale le 9 février de la même année. Le sujet de sa conférence était La légalité de l’intervention armée unilatérale, dans laquelle il se demandait si, dans une période de terrorisme, de néo-impérialisme et de graves violations des droits de la personne comme celle que nous vivons, le droit international évolue dans la bonne direction.


Publié le 9 mars 2010