Cérémonie de remise du prix de l’AUCC/Banque Scotia pour le Symposium en Études internationales de Glendon consacré à l’Inde

Share

Des représentants de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) et de la Banque Scotia ont décerné le Prix d’excellence en internationalisation 2004 aux membres du comité étudiant ayant organisé le Symposium en Études internationales de Glendon qui était consacré, cette année, à l’Inde. Le 29 novembre, lors d’une cérémonie officielle organisée par Louise Lewin, principale adjointe de Glendon (Affaires étudiantes), Shulamit Yemane et Zac Fillingham ont reçu le prix au nom de toute l’équipe des étudiants ayant mené le projet de A à Z.

« Dans la vie de chaque institution, il y a non seulement des idéaux, mais aussi des moments de grande fierté. La cérémonie d’aujourd’hui est l’un de ces grands moments pour Glendon et pour York », a déclaré Françoise Boudreau, principale de Glendon par intérim, dans son allocution d’ouverture. Dans un discours bilingue, la présidente de l’AUCC, Claire Morris, a
dit : « …Ce prix, qui existe depuis 1996, vise à appuyer les initiatives transculturelles des étudiants. Il contribue à former la prochaine génération de leaders et à promouvoir l’acquisition du savoir et des compétences nécessaires dans un monde international en pleine évolution. » Mme Morris a ajouté que le jury a dû faire son choix parmi un éventail impressionnant d’études et d’activités liées à l’internationalisation. Elle a expliqué que le symposium de Glendon s’était distingué des autres projets pour deux raisons : il s’agissait du projet le plus « transformateur » ayant eu d’importantes retombées positives pour les étudiants, et c’était le seul projet entièrement conçu et exécuté par des étudiants. Mme Morris a fait l’éloge du partenariat avec la Banque Scotia et de l’engagement de la banque à « préparer les étudiants à une carrière planétaire », avant d’ajouter que la Banque Scotia a également joué un rôle important dans la sélection des récipiendaires.

Mike Henry, vice-président de district et représentant de la Banque Scotia à la cérémonie de remise du prix, a souligné que la banque est très fière d’appuyer les initiatives des étudiants. « La Banque Scotia reconnaît que la diversité des horizons culturels et intellectuels des futurs professionnels est un atout majeur pour les employeurs de notre pays. Nous tenons à contribuer à la formation d’une main-d’œuvre capable de soutenir la concurrence ici et à l’étranger au sein d’un “village planétaire’’.»

En acceptant le prix au nom de leur équipe, les étudiants Shulamit Yemane et Zac Fillingham ont remercié l’AUCC et la Banque Scotia pour la reconnaissance et le soutien financier associés au prix, notamment pour le soutien reçu tout au long du vaste projet d’étude, y compris pour le voyage en Inde l’été dernier et pour la prochaine publication des exposés présentés au symposium. Les deux étudiants ont fait l’éloge de toutes les personnes de Glendon qui ont travaillé avec leur équipe pour assurer la réussite du projet, notamment : Fiona Kay, directrice des Services financiers aux étudiants, Kenneth McRoberts, principal de Glendon, et
Arthur Rubinoff, professeur d’études internationales à Glendon et spécialiste de l’Inde.
M. Rubinoff a supervisé les cours du trimestre d’automne servant à préparer le symposium et a accompagné le groupe lors du voyage d’études en Inde. La plus grande éloge a été réservée au coordinateur du programme d’Études internationales, Domenico Mazzeo. Il fut, comme l’a souligné Fillingham, «…la tête et l’âme du projet, ainsi que le conseiller des membres du groupe d’étude, qui travaillent et étudient aujourd’hui dans le monde entier.»

Dernière personnalité à prendre la parole, Adrian Shubert, vice-président adjoint (York International), a déclaré : « Les études internationales sont au cœur du mandat de Glendon et maintenant au cœur de ce que nous essayons d’accomplir dans toute l’université. » Il a donné un aperçu des possibilités croissantes d’expérience internationale offertes aux étudiants de Glendon et de York. « Il se passe quelque chose de remarquable [à Glendon], comme le démontre l’enthousiasme sans précédent entourant divers projets », a ajouté M. Shubert.

Le Symposium en Études internationales de Glendon a été créé en 1995 par des étudiants de Glendon souhaitant approfondir leurs connaissances théoriques et pratiques des pays étrangers et mieux comprendre les relations qu’ils entretiennent avec le Canada. Les pays et régions étudiés ces dernières années comprennent l’Afrique du Sud, le Mexique, le Brésil, l’Asie du Sud-Est et la Russie (la conférence sur ce pays a reçu le prestigieux Prix de leadership étudiant en internationalisation 2003 décerné par le Bureau canadien de l’éducation internationale).

Le symposium de Glendon est l’un des quatre projets canadiens qui ont reçu le Prix d’excellence en internationalisation de l’AUCC/Banque Scotia, en reconnaissance de programmes novateurs visant à préparer les étudiants à l’ère de la mondialisation. Les prix récompensent des établissements qui excellent dans la formation d’une future génération de dirigeants politiques, sociaux, culturels et commerciaux, aptes à comprendre un monde de plus en plus interconnecté par la technologie, le commerce et les voyages, et à en tirer parti.

Article soumis par Marika Kemeny, spécialiste en communications du Collège Glendon


Publié le 2 décembre 2004