Le professeur Tim Moore de Glendon livre son opinion d’expert sur les messages subliminaux

Share

Tim Moore, professeur de psychologie et directeur du département de psychologie de Glendon, est l’un des experts abondamment cités dans la section Focus (p. 3) de l’édition du samedi 24 mars du Globe and Mail. L’article de Paul Benedetti intitulé “Don’t Bet on it” examinait la “séduction subliminale” dans le jeu, sujet qui a fait les manchettes lorsqu’il fut révélé que certaines machines à sous vidéo fabriquées au Japon faisaient clignoter des symboles indiquant un gros lot pendant une fraction de seconde à chaque tour. Plusieurs experts consultés à ce sujet, y compris M. Moore, ont exprimé leur conviction que ces images très brèves n’auraient aucun effet poussant les joueurs à continuer de jouer.

Tel que mentionné dans l’article de M. Benedetti, le professeur Moore et d’autres experts, comme le professeur Phil
Merikle de l’Université de Waterloo, s’accordent à dire que l’environnement du casino lui-même – les cloches, sonneries, sirènes de gros lots et le cliquetis des pièces créant une surexcitation d’argent et de gains – suffisent à inciter les joueurs à continuer. M. Moore a pris part à de nombreuses études menées dans des conditions contrôlées sur l’utilité de cassettes d’auto-assistance “subliminales”, le portant à conclure qu’elles ne présentent aucun bienfait, pas plus que des images représentant le jeu. Konami Gaming, la compagnie japonaise qui fabrique les machines à sous en question, a annoncé qu’elle n’avait pas eu l’intention d’envoyer des messages subliminaux. La compagnie a d’ailleurs déjà fourni les programmes de correction nécessaires pour remédier au problème.

M. Moore est d’accord avec les autres experts pour dire que le mythe du “pouvoir des messages subliminaux” se perpétue parce qu’il alimente notre peur du contrôle de l’esprit, tout en promettant des bienfaits sans efforts. « C’est excitant. Ça fait une bonne histoire. Les thèses du complot abondent », a déclaré M. Moore. « Je pense qu’elles seront toujours là. »

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon.

Le programme de Psychologie offra un cours d'été intitulé Introduction to Psychology (PSYC 2510).


Publié le 30 mars 2007