Le Club d’Amnistie Internationale de Glendon contribue à promouvoir les droits de la personne par l’intermédiaire d’ « Air Solidarité »

Share

Les initiatives humanitaires d’Air Solidarité en Afrique ont fait l’objet d’un article de YFile en janvier 2005. Daphne Schiff, professeure (émérite) de Science des vols aériens à Glendon, et Adele Fogle, sa partenaire de vol, participent chaque année à une mission humanitaire sous le nom d’Air-O-Sols. Aux commandes d’un monomoteur, Mesdames Schiff (80 ans) et Fogle (71 ans) transportent des fournitures médicales et scolaires indispensables, dans des régions de l’Afrique ravagées par la guerre, la famine et d’autres calamités.

Afin de participer à la mission annuelle d’
Air Solidarité, Air-O-Sols doit recueillir 40 000 $ pour couvrir les dons en argent versés au programme et les frais tels que le carburant pour l’avion et l’hébergement pendant la tournée. Les médicaments et les fournitures scolaires représentent des dons supplémentaires de la part de particuliers et d’entreprises.

L’article paru en janvier dans YFile a suscité un grand intérêt sur les campus de York et Glendon. De plus, plusieurs journaux locaux, dont le North York Mirror et le Canadian Jewish News, ont publié des articles sur les activités de Mesdames Schiff et Fogle. Mme Schiff a aussi été interviewée à la radio et à la télévision de la SRC.

En réponse à la demande de dons, le Club d’Amnistie Internationale de Glendon a organisé, le 16 mars, un événement spécial visant à sensibiliser les étudiants à la question des droits de la personne et à l’importance des missions humanitaires. Matthew Henzel, récent lauréat du Prix des services aux étudiants de Glendon pour sa contribution à la communauté de Glendon, a fondé le Club cette année et en a assuré la coordination. M. Henzel a joué un rôle essentiel dans l’organisation et le succès remarquable de cette collecte de fonds. En collaboration avec la professeure Schiff, qui a elle aussi fait une présentation, le Club a invité d’excellents conférenciers pour parler des droits de la personne. Lors de la soirée, qui comprenait également des représentations musicales par des étudiants, il était possible de faire des dons pour soutenir les activités d’Air Solidarité et, en particulier, celles d’Air-O-Sols.

« Nous avons expliqué aux personnes présentes que l’argent était destiné à une cause très importante dans laquelle Air Solidarité est pleinement engagée, a déclaré M. Henzel. Nous avons dit aux étudiants que chaque don compte, même le plus petit. Les étudiants ont peu d’argent de nos jours et nous voulions nous assurer que les fonds allaient être utilisés là où l’on en a le plus besoin. »

Le Club a recueilli 205 $, une somme considérable sachant qu’elle a été collectée sur un petit campus auprès de personnes qui, elles-mêmes, ont peu d’argent. Les organisateurs du Club ont demandé qu’on les informe, si possible, de ce que cette modeste contribution permettra d’accomplir. Le chèque a été officiellement remis à Mme Schiff, qui a été très touchée par la générosité des étudiants et leur empathie. Elle a déclaré que c’était l’un des dons les plus significatifs qu’elle ait reçu dans le cadre de ses voyages en Afrique.

« Il ne suffit pas de dire qu’il est temps que la communauté internationale mette en pratique sa croyance selon laquelle tous les êtres humains sont égaux, a déclaré M. Henzel. Il faut que cette communauté internationale passe à l’action. Notre Club est donc très heureux d’appuyer une organisation déjà engagée dans cette voie. »

Cet article a été soumis par Marika Kemeny, agente de communications du Collège Glendon.


Publié le 18 mai 2005