Glendon dans la presse : Glendon offre une formation conduisant à des emplois bilingues

Share

Le Toronto Sun du 19 octobre a publié dans sa section Affaires un article sur les nombreux débouchés offerts aux diplômés bilingues, particulièrement aux traducteurs et aux interprètes.

L’article de Sharon Aschaiek, intitulé « Turn Bilingualism into a Career: Lots of Work for Translators and Interpreters », examine les nombreuses possibilités d’emploi liés aux langues, qui existent dans un pays et une province (l’Ontario) officiellement bilingues où vit une population multiculturelle.

« Les lois sont publiées en anglais et en français, et quand quelqu’un prend la parole en français à Queen's Park, un interprète traduit ses propos en anglais. Il y a beaucoup de travail dans le secteur de la traduction et de l’interprétation », dit Mme Aschaiek, citant Ken Larose, président de l’Association des traducteurs et interprètes de l’Ontario (ATIO) et du Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada (CTTIC).

Les traducteurs traduisent, par écrit, des documents pour des organismes gouvernementaux et de grandes entreprises. Travaillant souvent comme pigistes, ils obtiennent leurs contrats par l’intermédiaire d’agences de placement ou de leur propre réseau de contacts.

« Les traducteurs peuvent travailler dans de nombreux domaines, comme l’éducation, les soins de la santé, la technologie de l’information, le tourisme, l’industrie automobile, les services financiers, le droit et le marketing. Selon leur spécialisation, ils traduisent dans une ou plusieurs combinaisons de langues », ajoute Mme Aschaiek.

« Le chinois, le russe, l’allemand et l’espagnol étant des langues importantes au Canada, il existe beaucoup de travail en traduction et en interprétation en dehors de la combinaison de langues anglais-français, explique M. Larose. Les traducteurs multilingues peuvent traduire, par exemple, des permis de conduire, des diplômes d’études secondaires et post-secondaires, ou encore des diplômes médicaux. »

Les personnes qui souhaitent devenir traducteurs peuvent suivre une formation dans deux universités : l’Université d’Ottawa ou le Collège Glendon – la faculté bilingue d’arts libéraux de l’Université York – qui propose des programmes menant à des diplômes de traduction en français-anglais/anglais-français et espagnol-anglais/anglais-espagnol. Le site Web de Glendon www.glendon.yorku.ca fournit des informations détaillées sur les programmes offerts par le Collège.

Article soumis par l’agente de communications de Glendon, Marika Kemeny


Publié le 24 octobre 2005