Une psychologue de Glendon citée par le New York Times

Share

Mise à part la population d’orangs-outangs du centre de recherche qui se trouve à l’intérieur du parc national Kutai, le nombre de grands singes en Indonésie, que l’on estime à 600, a décru brutalement ces dernières années à cause de deux incendies et de l’empiétement humain, rapportaient le New York Times, le 14 juin, et la Gazette de Montréal, le 15 juin. Les deux quotidiens citaient des chercheurs et des fonctionnaires de la foresterie.

Au cours de la dernière décennie, les coupes illégales et la déforestation généralisée ont réduit la population d’orangs-outangs à 60 000 individus environ, une baisse évaluée à 80 pour cent, selon Anne Russon, du département de psychologie du collège Glendon de York. Spécialiste des orangs-outangs, Mme Russon effectue depuis 14 ans des recherches approfondies sur les grands singes d’Indonésie, y compris dans le parc Kutai.

« Le problème de l’envahissement des parcs nationaux est très courant en Indonésie, explique-t-elle. Certaines intrusions sont illégales. D’autres, comme c’est le cas dans le parc national de Kutai, sont encouragées par les gouvernements locaux. »

(From the June 16th edition of Y File)


Publié le 18 juin 2009