Le « Mariage de Glendon » - un projet en financement des sociétés qui allie curriculum et innovation

Share

« Est-ce que vous venez au mariage ? » demandaient les nombreuses affiches posées dans les corridors de Glendon à la fin février. L’événement devait se produire le 1er mars et la publicité a suscité beaucoup de questions de la part d’étudiants intrigués. Qui se mariait ? Pourquoi à Glendon ? Et pourquoi une invitation à tous ?

Le Mariage de Glendon était en fait un projet d’un cours d’économie de 4e année en financement des sociétés du professeur Robert Despatie. Il s’agissait de la nouvelle formule d’un projet annuel pour lequel les étudiants rédigent un premier appel public à l’épargne (PAPE) au cours du trimestre d’automne. Tout comme dans le véritable monde des affaires, ce PAPE comprend une proposition de projet ainsi qu’un budget exposant en détail les coûts et le financement. Au cours du trimestre d’hiver, les étudiants mettent le plan en œuvre dans la communauté de Glendon, permettant ainsi aux participants de mettre en pratique les concepts appris en classe et encourageant l’esprit d’initiative des étudiants.

Le mariage était l’idée d’une équipe formée de sept étudiants : Amy Gowans, Daniel De Dominicis, Tracy Yee, Kristel Ng, Christian Bwarikukiye, Max Zelenine et Thomas Guillot. Leur compagnie fictive, appelée « Magic Moments Corp. », a été conçue pour offrir un service spécialisé d’événements sur mesure et il s’agissait de leur « premier projet. »

À droite : La mariée, Aseel El Baba, "offert en mariage" par le professeur Despatie

« En tant que partie intégrante de notre stratégie marketing, nous avons entouré notre événement de mystère avec l’accroche “Est-ce que vous venez au mariage ?” », de dire Thomas Guillot. « Les gens ont été vraiment fascinés par ces publicités, et ça a généré beaucoup d’attention pour notre événement. »

Les organisateurs avaient prévu 100 invités à 30 $ le billet (tenue de ville obligatoire !). Ils ont vendu tous les billets, et ont reçu encore d’autres demandes. Ils ont émis des actions à des investisseurs potentiels (tout le monde avait le droit d’investir) pour financer la soirée, et ont réussi à recruter des bénévoles comme photographes, acteurs, DJ et animateurs de jeux. Après avoir couvert les dépenses, les profits ont été remis aux Amis de Glendon pour des bourses d’études ainsi qu’au Club Entrepreneurial de Glendon.

Le « mariage », qui a eu lieu dans la cafétéria de Glendon, a été couronné de succès, à la fois sur le plan financier et en tant qu’expérience d’apprentissage. « Nous voulions rendre l’esprit propre à la communauté de Glendon », de dire Daniel De Dominicis. « Nous avons choisi ce thème parce que les mariages rassemblent une foule d’intimes qui viennent célébrer avec leur famille et leurs amis les plus proches. Ce “mariage” a réellement mis en évidence l’environnement positif que nous avons à Glendon. C’était vraiment agréable, et ça a très bien fonctionné ! »


L'équipe de la compagnie Magic Moments Corp.:Max Zelenine, Christian Bwarikukiye, Daniel De Dominicis, Thomas Guillot, Amy Gowans, Kristel Ng et Tracy Yee

La soirée présentait toutes les caractéristiques d’un mariage fastueux, cérémonie, souper, musique, danse, une représentation théâtrale, et même l’habituel convive ivre (partie intégrante du plan), qui a failli tout ruiner. Le professeur Despatie a eu l’honneur de conduire la « mariée » à l’autel !

« Au début, j’hésitais à l’idée d’organiser un mariage simulé pour un projet scolaire », a dit Amy Gowans. « J’ai joint le groupe à mi-chemin du projet et j’ai beaucoup apprécié les classes de Glendon, qui sont très dynamiques. J’ai trouvé cette expérience très enrichissante car elle comprenait des éléments d’apprentissage actif. Il y a un fantastique sentiment d’appartenance à la communauté à Glendon et je suis heureuse d’en faire partie. »

Un article de Thomas Guillot, président du Club Entrepreneurial de Glendon, et de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon.

Publié le 26 mars 2008