C’est la vie ! De l’innocence à l’expérience… en chansons

Partager

<p>C&rsquo;est un voyage en mots et en musique, &agrave; travers les &eacute;tapes de la vie &ndash; depuis l&rsquo;innocence de l&rsquo;enfance jusqu&rsquo;&agrave; la vieillesse &ndash;, qu&rsquo;a propos&eacute; l&rsquo;<a href="http://www.glendon.yorku.ca/gme/english/aboutus-whatisgme-en.htm" target="_blank">Ensemble Musical de Glendon</a> (EMG) pour son concert de printemps et principal &eacute;v&eacute;nement de sa saison 2010-2011, au Th&eacute;&acirc;tre Glendon les 10, 11 et 12 f&eacute;vrier.</p>
<p style="text-align: center;"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/7_Lucas_Dixon_conducts.jpg" alt="" width="500" height="342" /><span class="image_caption">Ci-dessus : Lucas Dixon au b&acirc;ton</span></p>
<p>Le titre de la soir&eacute;e C&rsquo;est la vie ! De l&rsquo;innocence &agrave; l&rsquo;exp&eacute;rience&hellip;en chansons r&eacute;sumait parfaitement la port&eacute;e de ce concert ambitieux, comprenant dix-neuf chansons et autant de lectures de textes litt&eacute;raires et de po&egrave;mes en fran&ccedil;ais et en anglais, qui avaient &eacute;t&eacute; choisis par les membres enthousiastes du groupe. L&rsquo;auditoire a &eacute;t&eacute; impressionn&eacute; de voir les interpr&egrave;tes tour &agrave; tour chanter et jouer de plusieurs instruments, aussi bien du piano que des instruments &agrave; corde, des cuivres ou de la guitare. Quel remarquable groupe de personnes aux multiples talents,&nbsp; dont la passion pour la musique et les arts transparaissait clairement dans le choix des chansons et la qualit&eacute; de l&rsquo;interpr&eacute;tation!</p>
<p><img style="float: left;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/2_Lesley_Valiente.jpg" alt="" width="145" height="161" /></p>
<p><span class="image_caption">&Agrave; gauche : Lesley Valiente chante "How Far Do You Wanna Go?"</span></p>
<p>Les pi&egrave;ces choisies allaient de la musique des ann&eacute;es 60 &agrave; nos jours et comprenaient des chansons populaires comme &laquo; Turn, Turn, Turn &raquo; de Pete Seeger, &laquo; At Seventeen &raquo; de Janis Ian, &laquo; Prendre un enfant par la main &raquo; d&rsquo;Yves Duteil&nbsp; et &laquo; Sunrise, Sunset &raquo; de <em>Fiddler on the Roof</em>.&nbsp; Le chef d&rsquo;&oelig;uvre &eacute;mouvant de Bill Withers &laquo; Lean on Me &raquo; et la chanson &laquo; When I&rsquo;m 64 &raquo; des Beatles &eacute;taient particuli&egrave;rement poignants de par leur message et leur interpr&eacute;tation. Avec un support compl&egrave;tement diff&eacute;rent, et dans un style rap, la soliste Gina Brown a interpr&eacute;t&eacute; <em>Hurt</em> de Trent Reznor, avec beaucoup d&rsquo;&eacute;motion et de talent.</p>
<p><img style="float: left;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/5_The_brass_section.jpg" alt="" width="305" height="180" /></p>
<p><span class="image_caption">&Agrave; gauche : les cuivres de l'Ensemble Musicale</span></p>
<p>Parmi les pi&egrave;ces musicales, des textes compl&eacute;taient le programme et offraient des formes artistiques vari&eacute;es qui rendaient la soir&eacute;e encore plus int&eacute;ressante et agr&eacute;able. Il faut noter que de nombreux textes litt&eacute;raires en fran&ccedil;ais &eacute;taient interpr&eacute;t&eacute;s par des &eacute;tudiants anglophones dont le niveau d&rsquo;appr&eacute;ciation et de communication dans leur deuxi&egrave;me langue atteste de l&rsquo;excellence en mati&egrave;re de bilinguisme, qui caract&eacute;rise la vie sur le campus de Glendon.</p>
<p><img style="float: left;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/4_Guy_Larocque_Charlotte_Petrie.jpg" alt="" width="306" height="230" /></p>
<p><span class="image_caption">&Agrave; gauche : Guy Larocque et Charlotte Petrie chantent "Une belle histoire"</span></p>
<p>L&rsquo;ensemble du programme de la soir&eacute;e refl&eacute;tait la maturit&eacute; des interpr&egrave;tes et plus particuli&egrave;rement des deux &eacute;tudiants directeurs de l&rsquo;EMG : Lesley Valiente,&nbsp; responsable de la section vocale, et Lucas Dixon, responsable de la section instrumentale. La soir&eacute;e a montr&eacute; combien ces deux groupes travaillent bien ensemble, non seulement pour cr&eacute;er des &eacute;v&eacute;nements sp&eacute;ciaux pour la grande joie du public, mais aussi pour offrir continuellement des exp&eacute;riences musicales vari&eacute;es aux membres de l&rsquo;EMG tr&egrave;s d&eacute;sireux d&rsquo;en profiter.</p>
<p><img style="float: left;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/3_Ashley_Boyce.jpg" alt="" width="189" height="242" /></p>
<p><span class="image_caption">&Agrave; gauche : Ashley Boyce chante "When I'm 64"</span></p>
<p>Cette ann&eacute;e, comme les ann&eacute;es pr&eacute;c&eacute;dentes, l&rsquo;EMG comptait plusieurs dipl&ocirc;m&eacute;s, dont certains avaient fait un long trajet pour &ecirc;tre pr&eacute;sents. Guy Larocque, dipl&ocirc;m&eacute; et ancien membre du personnel de Glendon, &eacute;tait encore une fois venu d&rsquo;Ottawa pour chanter &ndash; dans la chorale et en solo &ndash; et jouer de divers instruments anciens et modernes. Larocque offrit au public une interpr&eacute;tation remarquable de <em>Le blues du businessman</em> de <em>Starmania</em>, l&rsquo;op&eacute;ra rock de Luc Plamondon, qui exprimait l&rsquo;angoisse existentielle d&rsquo;un homme d&rsquo;affaires d&rsquo;un certain &acirc;ge qui cherchait &agrave; donner un sens &agrave; sa vie. L&rsquo;EMG compte m&ecirc;me un membre francophone du Grand Toronto, Bahia Moussouni, qui depuis plusieurs ann&eacute;es contribue grandement au groupe en fournissant des traductions, en participant &agrave; la chorale et en interpr&eacute;tant des textes litt&eacute;raires.<em>&nbsp;</em></p>
<p><em><img style="float: left;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/8_Bahia_Moussouni.jpg" alt="" width="208" height="234" /></em></p>
<p><span class="image_caption">&Agrave; gauche : Bahia Moussouni</span></p>
<p><em>C&rsquo;est la vie !</em> a &eacute;t&eacute; la culmination du travail acharn&eacute;, cette ann&eacute;e, de plus de 30 membres de l&rsquo;Ensemble. Il est clair que tous appr&eacute;cient de pouvoir explorer diff&eacute;rents styles de musique et de litt&eacute;rature, de jouer de divers instruments et de donner des concerts &ndash; des opportunit&eacute;s enrichissantes dans le cadre de la formation compl&egrave;te en arts lib&eacute;raux qui fait la r&eacute;putation de Glendon. Naturellement, le succ&egrave;s de ces &eacute;v&eacute;nements repose aussi sur la participation de nombreuses personnes, en dehors des interpr&egrave;tes. Plusieurs d&rsquo;entre elles ont &eacute;t&eacute; particuli&egrave;rement remerci&eacute;es : les techniciens Duncan Appleton et Mat Kensett; Martine Rheault, coordonnatrice des affaires artistiques et culturelles &agrave; Glendon;&nbsp; Rosanna Furgiuele, principale adjointe, Services aux &eacute;tudiants, et Aaron Doupe, directeur des affaires &eacute;tudiantes.<em>&nbsp;</em></p>
<p><em>C&rsquo;est la vie !</em> s&rsquo;est termin&eacute; sur une note d&rsquo;optimisme et de joie avec la chanson bien-aim&eacute;e de Jean Ferrat, <em>C&rsquo;est beau la vie</em>, durant laquelle le public s&rsquo;est lev&eacute; en reconnaissance du beau voyage &agrave; travers les &eacute;tapes de la vie que lui avait offert l&rsquo;EMG.<span style="text-decoration: underline;"><strong></strong></span></p>
<p style="text-align: center;"><img style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/20110215/6_Adriana_Kolijn_Christine_Eamer.jpg" alt="" width="500" height="229" /><span class="image_caption">Ci-dessus : Adriana Kolijn and Christine Eamer</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="text-decoration: underline;"><strong>Au sujet de l&rsquo;Ensemble musical de Glendon</strong></span></p>
<p>L&rsquo;EMG a vu le jour en 1999, gr&acirc;ce &agrave; l&rsquo;appui du Bureau des services aux &eacute;tudiants, Affaires culturelles et artistiques de Glendon. L&rsquo;Ensemble regroupe des chanteurs et des instrumentistes amateurs issus de la communaut&eacute; de Glendon form&eacute;e d'&eacute;tudiants, de membres du personnel administratif, de professeurs, de dipl&ocirc;m&eacute;s et d'amis. Fond&eacute; &agrave; l'initiative d&rsquo;un groupe d&rsquo;&eacute;tudiants, l'EMG encourage l'&eacute;tude de la musique et cherche &agrave; &eacute;difier la communaut&eacute; tout en la sensibilisant &agrave; la beaut&eacute; de diverses traditions du patrimoine musical mondial. L'EMG est compos&eacute; de sections vocales et instrumentales, cette derni&egrave;re regroupant des &eacute;l&eacute;ments de toutes les familles d'instruments, anciens ou modernes. Les concerts et les spectacles sont produits gr&acirc;ce au soutien continu du Bureau des services aux &eacute;tudiants, Affaires culturelles et artistiques, et &agrave; une subvention directe des &eacute;tudiants de Glendon.<em></em></p>
<p><em>Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon</em></p>

Publié le 22 février 2011