Glendon reçoit des financements importants pour quatre projets novateurs

Partager

<p>En septembre 2010, le pr&eacute;v&ocirc;t de l&rsquo;Universit&eacute; York, Patrick Monohan, avait annonc&eacute; la cr&eacute;ation d&rsquo;un Fonds pour les innovations acad&eacute;miques de 2,5 millions de dollars par an. Ce fonds permettrait d&rsquo;atteindre les objectifs du r&eacute;cent livre blanc et du Plan acad&eacute;mique de l&rsquo;Universit&eacute;.</p>
<p><img class="nophotoborder" style="float: right;" src="http://myglendon.yorku.ca/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/imagemanager/files/2011/may/may_24/logo.jpg" alt="" width="199" height="221" />Glendon a obtenu plus de 275 000 $ pour financer quatre projets propos&eacute;s, prouvant que le campus dynamique est un vivier d&rsquo;id&eacute;es originales et novatrices. Quatre des trente-neuf initiatives retenues ont &eacute;t&eacute; propos&eacute;es par des membres du corps professoral et par une biblioth&eacute;caire de Glendon. Au total, 99 demandes de financement avaient &eacute;t&eacute; re&ccedil;ues et rigoureusement pass&eacute;es en revue.</p>
<p>Le nouveau Fonds pour les innovations acad&eacute;miques a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute; pour fournir un financement initial destin&eacute; &agrave; &laquo; favoriser l&rsquo;innovation et le changement &raquo;, et permettre aux facult&eacute;s et aux unit&eacute;s universitaires d&rsquo;entreprendre des projets qui b&eacute;n&eacute;ficient d&rsquo;un large soutien, mais n&eacute;cessitent un investissement de d&eacute;part.</p>
<p>Glendon a re&ccedil;u un prix dans la Cat&eacute;gorie 3 de 10 000 $ pour un projet visant &agrave; &laquo; &eacute;largir consid&eacute;rablement le mat&eacute;riel pour l&rsquo;expression orale et &eacute;crite dans les cours de fran&ccedil;ais de premi&egrave;re ann&eacute;e offerts &agrave; Glendon et &agrave; Keele &raquo;. Ce projet sera dirig&eacute; par Brian Elliott, directeur de cours au D&eacute;partement d&rsquo;&eacute;tudes fran&ccedil;aises. Le projet comprend la cr&eacute;ation d&rsquo;une banque de vocabulaire et d&rsquo;exercices de grammaire pour appuyer le programme Pause-caf&eacute;, qui sert de base aux cours de fran&ccedil;ais de premi&egrave;re ann&eacute;e sur les campus de Glendon et de Keele. Gr&acirc;ce &agrave; ces exercices, les &eacute;tudiants auront davantage d&rsquo;occasions de pratiquer le fran&ccedil;ais &eacute;crit et oral.</p>
<p>Glendon a aussi obtenu deux prix dans la Cat&eacute;gorie 2, dont les financements totalisent 68 828 $.&nbsp; Rosanna Furgiuele, principale adjointe, Services aux &eacute;tudiants, et coordinatrice des &Eacute;changes pour les &eacute;tudiants &agrave; Glendon, a re&ccedil;u 11 743 $ pour son projet <em>JumpStart &ndash; Successful Transition to University</em> (un bon d&eacute;part en vue d&rsquo;une adaptation r&eacute;ussie &agrave; l&rsquo;universit&eacute;).</p>
<p><em>JumpStart</em> est un programme offert pendant l&rsquo;&eacute;t&eacute; par des experts dans divers domaines, qui aide les &eacute;tudiants &agrave; r&eacute;ussir leur passage &agrave; l&rsquo;universit&eacute; sur le plan des &eacute;tudes et au niveau personnel. Gr&acirc;ce &agrave; ce programme, les &eacute;tudiants acqui&egrave;rent des outils et des comp&eacute;tences pour faire face aux exigences acad&eacute;miques de l&rsquo;universit&eacute;, et ils apprennent des techniques pour &eacute;tudier efficacement et s&rsquo;adapter &agrave; un nouvel environnement. Le volet mentorat par des pairs leur permet de d&eacute;couvrir la vie sur le campus, les attentes li&eacute;es aux &eacute;tudes universitaires, ainsi que les ressources &agrave; leur disposition.</p>
<p>Fran&ccedil;oise Mougeon, principale adjointe sortante, Affaires acad&eacute;miques et recherche &agrave; Glendon, et sp&eacute;cialiste de l&rsquo;apprentissage d&rsquo;une seconde langue, a re&ccedil;u un prix de <br />57 095 $ dans la Cat&eacute;gorie 2 pour son Institut de fran&ccedil;ais langue seconde. Ce projet, qui comprend la cr&eacute;ation d&rsquo;une nouvelle unit&eacute; pour l&rsquo;enseignement et l&rsquo;apprentissage d&rsquo;une seconde langue, permettra &agrave; Glendon d&rsquo;assurer une formation linguistique novatrice et compl&egrave;te aux &eacute;tudiants qui font des &eacute;tudes dans des disciplines autres que le fran&ccedil;ais. S&rsquo;appuyant sur des recherches en mati&egrave;re d&rsquo;acquisition du langage, le programme offert toute l&rsquo;ann&eacute;e comprendra un enseignement dans de grandes classes, des exercices en petits groupes et un encadrement individuel. Il int&eacute;grera des approches, en classe et en dehors de la classe, de la communication en fran&ccedil;ais.</p>
<p>La biblioth&eacute;caire de Glendon Sarah Coysh a re&ccedil;u le deuxi&egrave;me prix le plus important, soit 196 348 $, pour cr&eacute;er un <em>Virtual Learning Commons</em> (centre de ressources pour l&rsquo;apprentissage virtuel). Le projet, qui compl&eacute;tera le nouveau <em>Learning Commons</em> &agrave; la biblioth&egrave;que Scott, offrira une ressource d&rsquo;apprentissage en ligne 24 h sur 27, 7 jours sur 7, aux &eacute;tudiants de York. Ces derniers pourront recevoir de l&rsquo;aide, pour terminer des travaux, ax&eacute;e sur des approches int&eacute;gr&eacute;es en mati&egrave;re de recherche, de r&eacute;daction et d&rsquo;apprentissage. Cette ressource, qui r&eacute;sultera d&rsquo;une collaboration entre les biblioth&egrave;ques de York, le service de r&eacute;daction (Writing Departement) et les services pour l&rsquo;acquisition d&rsquo;aptitudes &agrave; l&rsquo;apprentissage (Learning Skills Services), sera souple et interactive. Son format modulaire permettra aux membres du corps professoral d&rsquo;int&eacute;grer des &eacute;l&eacute;ments dans leurs cours en ligne.</p>

Publié le 27 mai 2011