Le président Shoukri se joint à Glendon pour fêter le financement important accordé par le gouvernement

Share

Les bonnes nouvelles sont encore meilleures quand on les partage. C’est pourquoi le vendredi 29 février, le principal de Glendon Kenneth McRoberts a invité toute la communauté de Glendon à fêter la formidable nouvelle : l’investissement en capitaux de 20 millions de dollars du gouvernement de l’Ontario dans le campus Glendon afin de permettre la création d’un Centre d’excellence pour l’éducation bilingue et en français.

À droite : McRoberts remercie Glendon

L’annonce officielle avait été faite à Glendon le mercredi 27 février en présence de trois ministres ontariens, de Sheila Embleton, vice-présidente aux affaires académiques à York, de l’ancienne présidente de York Lorna Marsden, et de nombreux professeurs, étudiants et membres de la direction de Glendon (voir l’article au site Web de Glendon pour un compte rendu détaillé de l’événement).

La fête organisée vendredi midi était à l’image de la communauté chaleureuse et unie de Glendon. Tout le monde s’est retrouvé pour prendre un café et un dessert dans la salle à manger décorée de ballons et de drapeaux, impatient d’avoir des détails sur ce que signifie ce financement pour le campus et ses membres.


Tout le monde est venu célébrer

Le président de York, Mamdouh Shoukri, qui était à l’étranger au moment de l’annonce mercredi, s’est joint au principal McRoberts pour s’adresser à la communauté. « Glendon est doté d’une grande force et d’un grand potentiel », a déclaré M. Shoukri. « C’est le seul campus bilingue dans le Sud de l’Ontario, d’où l’importance de ses responsabilités. Il convient donc de se demander comment Glendon peut répondre aux futurs besoins de notre pays. » M. Shoukri a mentionné les pressions considérables sur la région du Grand Toronto liées à la croissance et au nombre important de personnes intéressées par une formation bilingue. Pour répondre à ces besoins, le campus Glendon doit s’assurer d’avoir l’infrastructure, les ressources et les professeurs nécessaires pour offrir un enseignement de haut niveau.

À gauche : McRoberts et Shoukri discutent

« En tant que campus bilingue dans un pays ayant deux langues officielles, Glendon est parfaitement positionné pour participer à de nombreux projets passionnants », a ajouté M. Shoukri. « Grâce à ce nouveau financement, le campus pourrait accueillir un centre national d’études et de recherches et un centre de formation pour les leaders du pays. » Mais face à de tels projets, l’infrastructure actuelle est inadéquate et doit être modernisée et agrandie.

Les nouveaux fonds permettront de changer le cours des choses. En effet, ils sont destinés à rénover et à agrandir les installations de Glendon en vue de créer un nouveau Centre d’excellence. Une fois la partie « briques et ciment » du projet terminée, les nouveaux programmes exigeront aussi le recrutement de membres du corps professoral.

À droite : Shoukri fait éloge à Glendon

« Le fait d’avoir des plans détaillés pour le Centre d’excellence et la nouvelle École des affaires publiques a grandement contribué à l’obtention de ces fonds », a déclaré M. Shoukri. « C’est grâce à ces plans que nous avons pu convaincre le gouvernement de l’Ontario de nous accorder un financement. » M. Shoukri a fait l’éloge du principal McRoberts et de l’ancienne présidente Lorna Marsden pour leur formidable travail de préparation et leur engagement total dans ce projet.

S’exprimant avec éloquence en français et en anglais, le principal McRoberts a remercié les membres de la communauté de Glendon pour tous leurs efforts. Il a précisé qu’il y a seulement quelques années, il aurait été difficile d’imaginer de tels projets à Glendon. « Si nous sommes arrivés jusqu’ici, c’est simplement parce que chacun – parmi les professeurs et les membres du personnel – a fait sa part pour faire progresser Glendon. Maintenant que la mission de Glendon a été confirmée par le gouvernement de l’Ontario et l’Université York, nous pouvons commencer à imaginer des réalisations encore plus grandes. »

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon


Publié le 5 mars 2008