Un colloque international à Glendon - Le Canada et les Amériques : Perspectives pluridisciplinaires sur la transculturalité

Share

Conférence d’un grand sociologue français à Glendon

Le très réputé sociologue français Alain Touraine sera le président d’honneur et conférencier principal du colloque international de Glendon à York. Intitulée « Le Canada et les Amériques : perspectives multidisciplinaires sur la transculturalité » [Canada and the Americas: Multidisciplinary Perspectives on Transculturality], la rencontre aura lieu les 24 et 25 avril, dans la salle de bal du manoir Glendon, sur le campus.

Le 24 avril, le principal de Glendon, Kenneth McRoberts, inaugurera le colloque en compagnie de M. Touraine, qui prononcera sa conférence. Le lendemain, au cours d’une cérémonie privée, l’éminent sociologue recevra un doctorat honorifique en droit de l’Université York.

À droite : Alain Touraine

Alain Touraine est directeur de recherche à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris (ÉHÉSS), et ses travaux sur les mouvements sociaux font autorité. Il a signé plus de 30 ouvrages, dont certains ont été traduits en anglais : A new paradigm for understanding today’s world (Polity Press, 2007; traduction de Un nouveau paradigme. Pour comprendre le monde d’aujourd’hui, 2005), Beyond Neoliberalism (Polity Press, 2001; traduction de Comment sortir du libéralisme?, 2001), Can We Live Together? Equality and Difference (Stanford University Press, 2000; traduction de Pourrons-nous vivre ensemble? Égaux et différents, 1997), Critique of Modernity (Blackwell, 1996; traduction de Critique de la modernité, 1992) et de Workers Movement (Cambridge University Press, 1987; traduction du Mouvement ouvrier, 1984).

Le sujet de sa plus récente publication, Penser autrement (Fayard, 2007 ; non encore traduit en anglais), est d’une pertinence particulière pour le colloque, selon Afef Benessaieh, professeure d’Études internationales à Glendon et l’une des coordonnatrices du colloque. Le livre traite d’une transformation rendue nécessaire, à la fois par les changements qui touchent la vie privée comme la vie publique et par l’effondrement des structures sociales qui résulte de la mondialisation.

« Le Canada et les Amériques : perspectives multidisciplinaires sur la transculturalité » est un colloque international et polyglotte qui, dans une approche multidisciplinaire, offre aux chercheurs l’occasion d’établir des partenariats avec des universitaires de l’Ontario, du Québec et de l’Amérique latine.

Les séances du colloque exploreront cinq thèmes, en quatre langues qui seront traduites simultanément : « Vers une indigénéité transculturelle », « Expériences de traduction d’un bout à l’autre des Amériques », « Interculturalité, transculturalité et mondialisation », « La migration dans les villes du monde » et « Imaginaires hémisphériques : créolité, métissage, américanité ou hybridité? ».

À droite : Afef Benessaieh

De 10 h 15 à 12 h 15 le 24 avril, la première séance, « Vers une indigénéité transculturelle », portera sur les difficultés conceptuelles et pratiques soulevées par la notion de culture dans différentes sociétés modernes. On s’interrogera également sur la pertinence de termes comme multiculturalisme, interculturalité et transculturalité en contextes latino-américain et canadien.

A. Benessaieh présidera la table ronde, qui accueillera Marc Chevrier, professeur à l’Université du Québec à Montréal, Pascal Gin (B.A. 1994), professeur à la Carleton University, Daniel Mato, professeur à la Universidad Central du Venezuela, Lisa Khoo, productrice en chef de la série « The Current », à CBC, et Nicolas van Schendel, chercheur à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec.

La deuxième table ronde abordera la question de la transculturalité dans ses aspects littéraires et artistiques, dans la double perspective des étiquettes identitaires telles que « créole » et « métisse » et de la notion d’un sentiment « hémisphérique » de l’américanité. Cette séance intitulée « Imaginaires hémisphériques : créolité, métissage, américanité ou hybridité? » se déroulera de 14 h à 16 h. Le professeur Jean-François Côté, de l’Université du Québec, présidera la table ronde, tandis que le professeur Patrick Imbert, de l’Université d’Ottawa, en sera le répondant. Les panélistes seront Zilá Bernd, professeure à la Universidade federal do Rio Grande do Sul (UFRGS), au Brésil, Winfried Siemerling, professeur à l’Université de Sherbrooke, Sarah Phillips Casteel, de l’Université de Carleton, Diana Taylor, professeure à la New York University et Dot Tuer, professeur au Ontario College of Art and Design.

À gauche : María Constanza Guzmán

Le vendredi, de 8 h 30 à 10 h, aura lieu la cérémonie de remise d’un doctorat honorifique à Alain Touraine, à la Chambre du sénat de Glendon. Après la cérémonie, la troisième table ronde sera consacrée au thème « La migration dans les villes du monde », de 10 h 15 à 12 h 15. La discussion portera sur le concept des « villes du monde », ces grandes villes culturellement très diversifiées. Les participants étudieront également les reconfigurations socioculturelles provoquées par les migrations dans des villes comme Toronto, Montréal, Buenos Aires et Rio de Janeiro. La professeure Julie-Anne Boudreau (M.A. 1997), qui occupe à l’INRS la Chaire de recherche du Canada sur la ville et les enjeux politiques liés à l’insécurité, présidera la séance.

À droite : Rosalind Gill

Le panel sera composé de Judith Hellman, professeure de sciences politiques, et de Brigitte Cairus, étudiante au doctorat, toutes deux de York; de Pablo Hermansen, chercheur, Alejandra Rasse, coordonnatrice de recherche, et Rodrigo Salcedo, chercheur, de l’École de Design de l’Université catholique pontificale du Chili; de Daniel Schugurensky, professeur, et Jorge Ginieniewicz, doctorant, de l’Ontario Institute for Studies in Education de l’Université de Toronto; et du professeur Armando Silva, de la Universidad Externado de Colombie.

De 14 h à 16 h, la quatrième séance portera sur les « Expériences de traduction d’un bout à l’autre des Amériques ». La traduction sera abordée par le biais des points de passage et des contacts culturels, ainsi que par les pratiques créatives (esthétiques, pédagogiques, etc.) dans cette discipline. La professeure María Constanza Guzmán, de l’École de traduction de Glendon, présidera la table ronde, tandis que sa collègue Rosalind Gill en sera la répondante.

À gauche : Marc Lesage

Les panélistes seront Lyse Hébert, étudiante au doctorat à l’Université York, Lillian de Paula, professeure à la Universidad federal do Espírito Santo, au Brésil, Joshua M. Price, de la Binghamtom University à New York, et Patricia Willson, professeure à l’Université de Buenos Aires.

Enfin, la séance de clôture explorera les « Perspectives multidisciplinaires de la transculturalité », de 16 h 30 à 17 h 30. Elle accueillera une table ronde composée d’Alain Touraine et des coordonnateurs des séances du colloque, A. Benessaieh, J.-A. Boudreau, J.-F. Côté, M. C. Guzmán, ainsi que Marc Lesage, professeur de sociologie à Glendon.

Pour de plus amples renseignements sur le colloque, contactez Afef Benessaieh, au département d’Études internationales de Glendon, à transculture@glendon.yorku.ca; ou visitez le site Web du colloque « Canada and the Americas: Multi-Disciplinary Perspectives on Transculturality ».

Les frais d’inscription (qui comprennent les déjeuners et les pauses-café) sont les suivants : 5 $ par jour, ou 10 $ pour les deux jours, pour les étudiants de York; 15 $ par jour ou 25 $ pour les deux jours pour les étudiants d’autres établissements universitaires; 30 $ par jour ou 55 $ pour les deux jours pour les autres participants.

Pour vous inscrire, envoyez un courriel à transculture@gl.yorku.ca en indiquant votre nom, numéro de téléphone, établissement ou entreprise (le cas échéant), et en précisant si vous serez présent pour les deux journées ou une seule.


Publié le 23 avril 2008