Coup de cœur des visiteurs pour le Gala de printemps 2009

Share

Plus de 500 visiteurs ont participé au Gala de printemps de Glendon, le dimanche 5 avril. Le soleil et une élévation du mercure qui pouvait presque nous faire croire au printemps ont été d’autant plus appréciés que les semaines précédentes avaient été assombries par le temps incertain.

À l’intérieur, l’ambiance était au beau fixe, et les nombreuses activités organisées par l’équipe de recrutement annonçaient une journée bien chargée, en information comme en plaisir. Le coup d’envoi en était le Déjeuner des universitaires, qui accueillait les candidats les plus prometteurs et leurs familles pour un copieux petit-déjeuner, dans l’atmosphère charmante créée par le quartet Andrew Maynard.

À droite : Deux conférenciers-étudiants, Cosette Cutrara et Nick Chilton ont parlé du programme d'échanges internationales

Le principal Kenneth McRoberts a mis les invités au courant des dernières nouvelles, comme les 20 millions de dollars consentis par le gouvernement de l’Ontario pour l’amélioration des infrastructures du campus. « Glendon vit une période florissante, c’est évident, a-t-il déclaré. Le Collège a été choisi pour être l’un des Centres d’excellence pour l’enseignement postsecondaire francophone et bilingue. Avec le programme de baccalauréat ès arts international (BAi) en pleine expansion et le nouveau baccalauréat en sciences de l’éducation pour les futurs enseignants de français et d’immersion française, notre collège offre aux futurs étudiants des possibilités toujours plus nombreuses. »

Sur les accords entraînants du quartet Andrew Maynard, un déjeuner continental composé d’authentiques croissants, brioches et autres délices accueillait l’ensemble des visiteurs dans ce lieu riche d’histoire qu’est le pavillon Glendon. Trois séances d’information présentées en rotation ont permis à tous les participants de profiter des particularités de chacune. « Une première année formidable » abordait la question de la transition entre le secondaire et l’université, ainsi que les détails incontournables de l’admission, de la vie en résidence et de l’orientation universitaire. « Le B.A. de Glendon dans votre plan de carrière » présentait les avantages d’une formation dans les arts libéraux à Glendon et les moyens pour les étudiants de créer un programme d’études personnalisé qui correspond à leurs intérêts et à leurs aspirations professionnelles. La troisième séance, « Distinguez-vous grâce aux possibilités linguistiques et internationales offertes à Glendon », présentait les différentes possibilités qu’offre le campus en matière d’apprentissage des langues, en classe comme en dehors des cours, de même que le BAi offert par le collège, les programmes d’échange et les stages d’été outremer. Deux présentateurs invités sont venus partager leur expérience : les étudiants Cosette Cutrara et Nick Chiltern. Cosette est en deuxième année de sciences politiques et vise le BAi. Elle passera sa troisième année d’études à Nice, en France. « J’ai très hâte, c’est une occasion fantastique d’apprendre des choses nouvelles, de perfectionner mon français et de connaître une nouvelle partie du monde. » Nick, quant à lui, est revenu à l’automne de son année d’études à Bruxelles, en Belgique. Il termine en ce moment sa quatrième année d’études internationales. « Bruxelles m’a apporté un enrichissement incroyable, a-t-il déclaré. Une partie de moi est encore là-bas… »

À gauche : Shannon et ses parents sont venus de Keswick, Ont.

La plupart des gens qui s’étaient déplacés ont pris part à l’une ou l’autre des visites guidées du campus, qui se sont déroulées tout au long de la journée. En plus des résidences que tout le monde était curieux de découvrir, les invités ont pu visiter les salles de classe, la bibliothèque, le théâtre, la galerie d’art, le hall de réception et d’autres lieux encore.

Les Points d’information, installés dans la salle à manger entre 11 h 20 et 15 h 30 et animés par des professeurs de chaque département et des membres du personnel de chaque service, ont permis aux visiteurs avides de renseignements de poser leurs questions aux personnes les mieux placées pour y répondre. L’innovation du jour : les futurs étudiants décidés à accepter une offre d’admission de Glendon pouvaient le faire au Point d’information approprié, et obtenir leur confirmation sur-le-champ. Ils pouvaient aussi prendre rendez-vous avec un conseiller pédagogique, et repartir rassurés : ils auraient bientôt de l’aide pour choisir leurs cours.

À droite : Le quattuor de jazz Andrew Maynard

La Zone des clubs, dans le tout nouveau Centre des étudiants, a fait connaître aux intéressés les innombrables activités hors programme offertes sur le campus, où ils pourront cultiver leurs intérêts et leurs amitiés.

Autre nouveauté : un barbecue sur la pelouse, pour faire connaissance avec Chartwell’s, le service de traiteur de l’Université, qui verse un pourcentage de ses profits aux Amis de Glendon — un organisme à but non lucratif qui remet des bourses d’études et d’aide financière aux étudiants de Glendon.

À gauche : Remi, Tiffany et Jennifer viendront étudier à Glendon en septembre

Les visiteurs ne tarissaient pas d’éloges sur les activités de la journée. Brittany vient de Toronto et sait déjà ce qui l’intéresse. « Je m’inscris aux études sur l’environnement et la santé, et je veux perfectionner mon français en même temps, dit-elle. C’est une combinaison qui devrait m’ouvrir beaucoup de portes, plus tard. »

Trois amis de Toronto, Jennifer, Tiffany et Remi, sont venus ensemble au Gala de printemps 2009, à titre d’invités au Déjeuner des universitaires. Ils prévoient étudier à Glendon cet automne, chacun selon ses intérêts : Jennifer songe à une concentration de psychologie, Remi à l’économie et au commerce et Tiffany… n’est pas encore décidée. « C’est chouette de ne pas avoir à choisir sa concentration dès le début, explique-t-elle, et de pouvoir bifurquer en cours de route, si un domaine nous intéresse plus [que celui qu’on aura éventuellement choisi]. » « Ce qui nous attire à Glendon tous les trois, en plus des disciplines enseignées, c’est la possibilité d’améliorer notre français et, qui sait, de devenir bilingues », ajoute Jennifer.

À droite : Brittany et ses parents ont beaucoup aimé le Déjeuner des universitaires

Issue du programme d’immersion française de Keswick, en Ontario, Shannon se sent à l’aise dans un milieu bilingue. « J’aimerais étudier la psychologie, dit-elle, et le bilinguisme de Glendon m’attire beaucoup. J’ai entendu dire aussi que le département de psychologie offre beaucoup de cours intéressants. » La mère de Shannon ajoute : « Nous avons participé à un certain nombre de journées portes ouvertes et celle de Glendon est la mieux organisée, la plus complète et la plus agréable. »

Une élève qui vient de Brampton, Felicia, a entendu parler de Glendon pour la première fois lors de la Ontario Universities Fair (OUF). « Je veux parler couramment le français et l’espagnol, explique-t-elle, et m’inscrire en études internationales. En apprenant ces deux autres langues, j’espère que je pourrai réaliser mon rêve un jour, qui est de devenir diplomate ou de travailler pour les Nations Unies. »

À gauche : Felicia est venue avec sa mère (à droite) et sa tante pour se renseigner des opportunités offertes à Glendon

Lenore, d’Etobicoke, a entendu parler de Glendon par un représentant venu décrire le Collège à sa classe de 10e année. « Depuis, je sais que je veux étudier à Glendon et devenir enseignante en immersion française, confie-t-elle. J’aimerais enseigner au primaire parce que je sais que les premières années de scolarité sont cruciales et que je pourrai influencer l’apprentissage des enfants. Le baccalauréat en sciences de l’éducation de Glendon correspond exactement à ce que je recherche. »

À droite : Lenore et sa mère ont été impressionnées par les programmes du Gala de printemps 2009

L’équipe de recrutement de Glendon mérite des félicitations spéciales pour l’immense succès du Gala de printemps 2009. La coordonnatrice de l’événement, Suzi Moore, a veillé à ce que tout soit en place et que tous les participants connaissent leur rôle sur le bout des doigts. « Nous avons embauché le plus grand nombre d’étudiants à ce jour pour cette journée, explique-t-elle, et ça a certainement contribué au déroulement impeccable de toutes les activités. » Sous la houlette de la directrice par intérim du recrutement, Marie Maher, l’équipe formée de Léa Bertrand, Carol Yorkden-Chamberlain, Sarah Martin, Megan Sweeny et Safia Dakri, ainsi que de tous les étudiants ambassadeurs et bénévoles, a travaillé très fort pour faire de cette activité de recrutement une véritable réussite. On remercie également les professeurs, le personnel et les étudiants qui se sont rendus disponibles pour fournir une mine de renseignements essentiels à des visiteurs qui fréquenteront peut-être le Collège. Le site Web du Gala de printemps 2009 est disponible dès maintenant. On y trouve de l’information, des photos, des mots des visiteurs, ainsi qu’un sondage en ligne destiné aux participants, qui peuvent nous faire part de leurs commentaires.

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon


Publié le 16 avril 2009