Monique et Max Nemni remportent le prix Shaughnessy Cohen pour leur livre Trudeau - Les années de jeunesse

Share

Monique Nemni, ancienne professeure de Glendon, et son mari Max viennent de remporter le prix Shaughnessy Cohen 2007 pour les écrits politiques, décerné par le Writers’ Trust of Canada (la Société d’encouragement aux auteurs du Canada). Ils ont reçu ce prix prestigieux pour le premier tome intitulé Trudeau : fils du Québec, père du Canada. Les années de jeunesse : 1919-1944 (publié par Les éditions de L’Homme, 2006) d’une biographie intellectuelle de Pierre Elliott Trudeau, en trois tomes.

Le deuxième tome, qui est en cours, couvrira la période de 1944 à 1965 menant à la décision de Trudeau de s’engager dans une carrière politique. Le troisième tome explorera les années où il était ministre de la Justice et premier ministre, ainsi que ses activités jusqu’à son décès en septembre 2000.

John English faisait également partie des finalistes du prix, pour le premier volume de sa biographie historique de Trudeau intitulé
Citizen of the World: the Life of Pierre Elliott Trudeau, 1919-1968 (publié par Knopf Canada en 2006).

Conférenciers invités à une présentation organisée par le Groupe de recherche de Glendon sur les affaires publiques et internationales, les Nemni sont récemment venus à Glendon parler du projet monumental qu’ils mènent actuellement.

Monique Nemni a un lien de longue date avec Glendon : c’est là qu’elle a fait ses dix premières années dans l’enseignement et lancé le Programme de langue seconde dont elle fut la première directrice. Elle poursuivit ensuite sa carrière à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) pendant plus de 20 ans, comme directrice des programmes de formation des enseignants. Universitaire à la retraite, Max Nemni, qui détient un doctorat en sciences politiques de l’UniversitéYork, est un spécialiste en matière de nationalisme et de libéralisme et l’auteur de nombreuses publications sur ces questions.

Dans son testament, Trudeau a accordé l’accès complet à ses documents personnels à trois personnes seulement : les Nemni et John English. Le prix Shaughnessy Cohen reconnaît les vastes recherches entreprises par Monique et Max Nemni sur le travail de Trudeau et sur son immense collection de documents et de souvenirs – la source principale de la biographie. Le premier tome révèle un Trudeau que très peu de gens ont connu. Le livre décrit le cadre – le Québec des années 30 et 40 – qui a formé Trudeau et ses idées durant sa jeunesse et suit son évolution, d’un nationaliste religieux à un grand humaniste.

Cet article a été soumis à Y File par Marika Kemeny, agente de communications de Glendon.

Publié le 5 mars 2007