La cérémonie du Tableau d’honneur du Principal souligne l’excellence des étudiants de Glendon

Share

Le 15 octobre a eu lieu l’un des événements les plus gratifiants de l’année universitaire à Glendon : la cérémonie en l’honneur des étudiants et étudiantes qui figurent sur le Tableau d’honneur du Principal pour l’année 2006-2007.

Pour voir leur nom inscrit au Tableau d’honneur, les étudiants doivent obtenir une moyenne générale d’au moins 7,5. Fait important à souligner, Glendon est la seule des facultés de l’Université York qui prend en compte la moyenne cumulative, et non seulement la moyenne d’une année. Ceci veut dire que les étudiants performants doivent maintenir leurs excellentes notes tout au long de leurs études de premier cycle afin de continuer à figurer au Tableau d’honneur après leur première année.

Les certificats du Tableau d’honneur ont été remis à 243 étudiants le 15 octobre, ce qui représente 10 pourcent de l’effectif étudiant total de Glendon. Près de la moitié des lauréats, soit 101 étudiants, ont obtenu une moyenne cumulative de 8.0 (correspondant à un A) ou plus. Les étudiants étaient invités à amener les membres de leur famille à la réception; la plupart d’entre eux sont donc venus accompagnés de parents, de conjoints ou d’amis rayonnants de fierté. Plusieurs membres du corps enseignant de Glendon étaient aussi présents.

« Nous sommes très fiers de ce moment », a dit Noël Chan, directeur du Bureau des programmes scolaires de Glendon. « Cet événement est particulièrement émouvant parce qu’il souligne la participation des professeurs, du personnel et des parents, ainsi que celle des étudiants eux-mêmes. »


Vincent Kanga entouré par sa «famille» canadienne

« Voir le nom de leur enfant au Tableau d’honneur rend les parents très fiers », a ajouté Rafael Gomez, professeur d’économie à Glendon et diplômé du Collège. « Mes parents étaient très fiers lorsque j’ai reçu cet honneur. En tant que nouveaux immigrants, c’était la confirmation de leur désir de me voir réussir de même qu’une récompense pour les difficultés qu’ils ont dû surmonter afin de me donner l’occasion de poursuivre des études supérieures. »

La soirée était animée par Fiona Kay, directrice des services financiers aux étudiants de Glendon. Kenneth McRoberts, principal de Glendon, a accueilli l’assistance. « Dans ce contexte, le mot “élite" n’a pas de connotations négatives », a affirmé M. McRoberts. « Il s’agit plutôt de la reconnaissance tout à fait positive des professeurs et des étudiants hors pair qui font honneur à notre institution. Ils personnifient la mission de Glendon, qui est d’offrir une formation bilingue en arts libéraux de premier ordre et de former une élite intellectuelle ».

Françoise Boudreau, principale adjointe (Affaires académiques), a elle aussi félicité les lauréats et a fait part de son admiration pour la passion et le dévouement des étudiants et des professeurs. « Cette cérémonie met en valeur le succès de la formation que nous offrons [à Glendon] », de dire Mme Boudreau. « Elle témoigne du lien étroit et fort entre les étudiants et les professeurs au Collège. »

Au cours d’une cérémonie remplie d’émotion, chaque étudiant a été appelé pour recevoir un certificat de même qu’une poignée de main du principal et de tous les professeurs présents. Il s’agissait manifestement d’un moment de grande émotion pour plusieurs lauréats et leur famille.

La réception a présenté des exemples de réussite de tous les horizons. Shazia Noor, étudiante de 2e année en études internationales, ne savait pas qu’elle allait recevoir cet honneur. « Ça me prouve que je suis bien à ma place ici, que je suis capable de le faire », de dire Mme Noor. « Je suis fière de ma réussite et de cette récompense pour mon travail acharné. Glendon est mon deuxième chez-moi, et je sais que je reçois une formation qui sera la meilleure préparation en vue de réaliser mon objectif de travailler dans le domaine de la diplomatie ou aux Nations Unies. »


Shazia Noor et le principal se serrent la main

Gina Létourneau, étudiante en traduction à temps partiel, a déjà figuré au Tableau d’honneur du Principal au cours des années précédentes. « Je prends des cours à temps partiel pour obtenir mon diplôme en traduction », a-t-elle affirmé. Elle réussit à concilier un emploi à plein temps, du travail supplémentaire à la pige et les études avec un succès évident.


Le principal M. Kenneth McRoberts félicite Gina Létourneau

Ana et Elena Daradur, étudiantes en économie et commerce, ont immigré récemment de Moldavie. Les jumelles, diplômées d’une école secondaire roumaine de langue française, sont arrivées au Canada il y a peu plus d’un an et ne connaissaient que très peu l’anglais. Malgré les difficultés liées à l’immigration – la famille comptant quatre filles, les jumelles doivent travailler pour payer leurs études – ces deux jeunes femmes inséparables et pleines de vitalité obtiennent d’excellentes notes. Elles suivent les mêmes cours, ce qui leur permet de partager les livres et autres ressources. Cela ne pose pas problème, car elles ont toujours partagé les mêmes intérêts et les mêmes objectifs. « L’éducation est si différente au Canada », de dire Ana, dans un anglais irréprochable. « Nous avons tellement de choix ici et le fait de pouvoir travailler en même temps nous donne de l’expérience pratique avant de commencer notre carrière. C’était impensable dans notre pays. » Ana et Elena ont suivi le cours de mise à niveau universitaire offert à Glendon, ce qui leur a permis d’améliorer rapidement leurs compétences en anglais. Le fait de travailler dans un centre d’appels leur donne aussi l’occasion de pratiquer la langue. « Nous adorons le milieu bilingue et le campus accueillant », a ajouté Elena. « C’est comme une famille. Nous nous sentons bienvenues ici et nous espérons poursuivre des études de maîtrise après avoir obtenu notre diplôme. » Leur mère, rayonnante de joie, a confirmé que c’est ce qu’elle espère elle aussi.


Les jumelles Ana et Elena Daradur avec leur mêre rayonnante de fierté

Mayer Elharar, étudiant de 3e année en économie et commerce, a trouvé Glendon dans Internet au cours d’une recherche pour ce programme. « Comme je parle trois langues – français, anglais et hébreu – je sais que je suis au bon endroit. Les professeurs sont fantastiques et il y a de nombreuses occasions pour les gens comme moi qui aiment participer à toutes sortes d’activités. » En plus d’être un excellent étudiant, M. Elharar est président du conseil d’administration du Club entrepreneurial de Glendon de même que président du Club Hillel de Glendon.


Mayer Elharar et sa mère

L’après-midi s’est terminé avec l’occasion de se mêler aux invités et de profiter des rafraîchissements offerts. La plupart des invités sont restés plus longtemps, ne voulant pas que les festivités se terminent.

Un article de Marika Kemeny, agente de communication de Glendon.


Publié le 23 octobre 2007