Steve Crawshaw de l’ONU prononcera la conférence John Holmes 2009

Share

Le 17 novembre 2009 aura lieu à Glendon la conférence commémorative John Holmes, donnée cet automne par Steve Crawshaw, directeur des activités de promotion d’intérêts de Human Rights Watch auprès des Nations Unies. Sa conférence est intitulée Making an Impact: The Role of Non-Governmental Organizations in a Changing World [« Un rôle efficace : l’impact des organisations non gouvernementales dans un monde en mutation »]. Elle aura lieu à 19h30 à la salle 102 du Manoir Glendon.

À droite : Steve Crawshaw © 2008 Human Rights Watch

Steve Crawshaw s’est joint à Human Rights Watch en 2002, à titre de directeur de la branche londonienne de l’organisation. Il en est devenu, en 2006, le directeur responsable des activités de promotion et de défense d’intérêts auprès des Nations Unies. Avant cela, Steve Crawshaw avait été journaliste pour The Independent, et ce dès le lancement de ce quotidien. Il y a occupé les postes de chef d’antenne en Allemagne, de correspondant principal à l’étranger et de rédacteur en chef de l’actualité étrangère. Parmi les événements qu’il a couverts, notons les révolutions des pays d’Europe de l’Est, l’effondrement de l’empire soviétique et la guerre dans les Balkans. Il a étudié le russe et l’allemand à Oxford et à l’Université de Leningrad.

Il est l’auteur de Goodbye to the USSR (1992) et de Easier Fatherland: Germany and the Twenty-First Century (2004) [ouvrages non traduits]. Il a coécrit un ouvrage à paraître en 2010, Small Acts of Resistance: How Courage, Tenacity and a Bit of Ingenuity Can Change the World [« Petits gestes de résistance, ou comment le courage, la ténacité et un brin de naïveté peuvent changer le monde »].

La conférence annuelle John Holmes de Glendon commémore feu John W. Holmes, O.C., diplomate canadien, écrivain, administrateur et professeur de relations internationales à Glendon de 1971 à 1981. John Holmes fut l’infatigable champion du Canada, au pays comme à l’étranger, dans les milieux politiques, diplomatiques et éducatifs. Il prit part à la fondation des Nations Unies et assista à la première Assemblée générale de l’organisme en 1945.


Publié le 10 novembre 2009