Des étudiants de Glendon au colloque « Crossing Borders »

Share

Les professeurs Edelgard Mahant et Josée Bergeron, du département de Science politique de Glendon, ont accompagné six de leurs étudiants au 12e colloque annuel « Crossing Borders », les 3 et 4 avril. Le colloque étudiant, qui s’est déroulé au Center for Tomorrow de l’Université de Buffalo, était commandité par le consulat des États-Unis à Toronto et par le consulat du Canada à Buffalo.

À gauche : Justin Yan (à droite) et autres se préparent pour présenter

À l’été 1995, le comité directeur de la Golden Horseshoe Educational Alliance avait convenu qu’un colloque binational serait un excellent moyen de développer les relations interuniversitaires des étudiants de la région frontalière. « Crossing Borders » est devenu une réalité en mars 1996, quand les étudiants se sont rassemblés à la Niagara University pour échanger leurs idées et discuter d’une grande variété de questions transfrontalières. Depuis, le colloque est devenu une rencontre annuelle féconde, objet de l’attention de secteurs clés du milieu universitaire. Il reçoit le soutien généreux du consulat général des États-Unis à Toronto et du consulat général du Canada à Buffalo, ainsi que de fonctionnaires et d’universitaires des deux côtés de la frontière. À partir de cette année, ce colloque annuel se tiendra alternativement à l’Université de Buffalo et à l’Université Brock, à St. Catharines, en Ontario.

Chacun des six étudiants de Glendon a fait une présentation dans l’une des séances du colloque, et un septième, Amin Hussein, qui ne pouvait être présent, a confié son texte à M. Mahant, qui l’a présenté en son nom. Parmi les thèmes des douze séances figuraient notamment « Tourisme et transport transfrontaliers », « Immigration et accueil de réfugiés : comparaison des politiques », « Comparaison des cultures populaires », « Sécuriser les frontières » et « Politiques étrangères canadienne et états-unienne ». Vous trouverez la liste complète des thèmes ainsi que d’autres renseignements pertinents sur le site Web du colloque, au http://www.canadianstudies.buffalo.edu/crossing_borders/

À droite : Regina Nundoo présente

En plus des étudiants de plusieurs universités canadiennes et états-uniennes, le colloque avait l’honneur d’accueillir le recteur de l’Université de Buffalo, le consul général du Canada à Buffalo et le consul général des États-Unis à Toronto.

M. Keith A. Swensen, colonel de l’Armée de l’air des États-Unis et chef de la division aérospatiale du NORAD et de la USNORTHCOM, a prononcé la conférence d’ouverture, intitulée « Le commandement de la défense aérospatiale nord-américaine [North American Aerospace Defense Command] ». Dans une présentation pleine d’humour et d’information pertinente, il a rappelé les récents changements apportés à l’accord du NORAD. Il a déclaré par exemple que le NORAD surveille 7 000 vols par jour, 365 jours par année. Il a dit aussi que « si grand-mère conduit l’avion de grand-père hors de sa trajectoire habituelle, le NORAD va l’intercepter. »

À gauche : Keith Swensen

« Les connaissances acquises dans les différentes séances ont bien mis en évidence [la relation entre] l’enseignement et l’apprentissage, a déclaré Regina Ann Nundoo, l’une des représentantes de Glendon. Alors qu’avant, tout cela n’était qu’un texte sur une feuille de papier, le colloque a tout fait ressortir sous l’éclairage réaliste que seuls peuvent apporter des gens qui jouissent d’une expérience pratique, comme le colonel Swensen. L’échange des points de vue états-uniens et canadiens sur la politique étrangère a donné lieu à une authentique amélioration de notre connaissance personnelle du sujet, tandis que les questions de l’assistance nous ont aidés à préciser nos idées. » Les autres participants de Glendon étaient Sirus Biniaz, Danika Bourgeois-Desnoyers, Lindsay Horton, Milos Jankovic et Justin Yan.

L’an prochain, le colloque aura lieu à l’Université Brock, à St. Catharines, en Ontario

Article rédigé d’après des informations fournies par les professeurs Edelgard Mahant et Josée Bergeron et par Regina Ann Nundoo, étudiante, ou recueillies sur le site Web du colloque.


Publié le 16 avril 2008