Le plus grand nombre de boursiers de l’histoire de Glendon

Share

Glendon a célébré ses meilleurs étudiants le 21 septembre, lors d’une réception spéciale organisée par les Services financiers aux étudiants et présidée par Louise Lewin, principale adjointe aux Services aux étudiants. Les invités : les boursiers et leurs familles. Un nombre record de 240 bourses et prix ont été attribués cette année à des étudiants nouveaux, ainsi qu’à ceux de deuxième, troisième et quatrième années.















Mme Lewin a remercié tous les donateurs, dont un certain nombre étaient présents – des représentants du LLIR (le programme de formation continue pour personnes retraitées) et des Amis de Glendon; un ancien principal de Glendon et professeur émérite Albert Tucker, M. et Mme Marshall (qui ont doté le Lori Ann Marshall Memorial Scholarship à la mémoire de leur fille, qui a étudié à Glendon), et d’autres encore – pour la générosité qu’ils ont manifestée dans le soutien des Glendoniens les plus doués. « L’une des forces de Glendon, c’est le soutien de ses enseignants », a ajouté Mme Lewin. « Leur présence ici ce soir témoigne de leur dévouement et de leur engagement ». Mme Lewin a aussi rendu hommage à la directrice des Services financiers aux étudiants, Fiona Kay, et à son équipe, pour leur excellent travail et leur engagement à l’égard des besoins des étudiants. Elle a vanté aussi Marie-Thérèse Chaput, directrice du Bureau de la promotion, pour son dévouement dans la quête de nouveaux donateurs et l’établissement de nouvelles bourses.

Dans son discours de bienvenue, le principal Kenneth McRoberts a annoncé qu’un nombre record de 125 nouveaux étudiants ont reçu des bourses d’entrée qui exigeaient une moyenne d’au moins 85 %, ce qui montre la qualité des recrues de Glendon. « L’université est une aventure unique », a dit M. McRoberts aux boursiers. « C’est souvent la première fois que vous devez vous débrouiller seuls, loin de vos amis et de votre famille… Surtout, c’est souvent la première fois que vous devez vous débrouiller seuls intellectuellement, devant de nouvelles idées et de nouvelles façons de penser. Ce que vous apprenez à l’université, c’est l’art de poser les questions – ce qui peut être une expérience stimulante et gratifiante. Nous croyons que vous avez fait un très bon choix en venant à Glendon », a conclu le principal.

Dans un discours enthousiaste, Boglárka Bene, étudiante de 4e année en Études internationales et récipiendaire d’une bourse, a décrit ce qu’était Glendon pour elle et a donné quelques pistes vers le succès universitaire. Elle a vanté les nombreuses occasions qui s’offrent aux étudiants de Glendon de satisfaire leurs intérêts, le soutien des professeurs et du personnel et cette « oasis bilingue au cœur de la métropole Toronto ». « C’est le meilleur endroit pour réussir », a ajouté Bene, qui rentre de Séville, en Espagne, où elle a complété sa troisième année dans un échange international. «Fixez-vous les objectifs qui vous permettront de devenir la personne que vous voulez être. »

Anaïs Kadian, étudiante de 2e année en Études internationales, est l’une des rares récipiendaires d’un Prix d’excellence de l’Université –seulement quatre chaque année. Ce sont ses excellents résultats au secondaire qui lui ont valu d’être choisie, ainsi que son leadership, son travail assidu et son engagement envers sa communauté. « Ce prix, accordé pour 4 ans, couvre toutes mes dépenses universitaires », dit Anaïs. « Je suis vraiment ravie d’avoir choisi Glendon. Les étudiants sont très forts et les cours, exigeants et vraiment stimulants. Je sais que je reçois une excellente formation. »


Kate Lundy, étudiante de 2e année en Études françaises, a vu sa Bourse du président renouvelée, ce qui arrive rarement. Cette bourse, qui offre 5 400 $ par année aux étudiants qui terminent le secondaire avec une moyenne très élevée (celle de Kate était de 95 %), est renouvelable, à la condition que l’étudiant maintienne cette moyenne. Kate l’a non seulement maintenue, elle l’a encore améliorée ! Issue du Lawrence Park Collegiate, Kate travaille aussi comme ambassadrice étudiante. Elle collabore actuellement à l’élaboration d’une présentation pour le recrutement d’élèves de 11e et 12e année. « Les élèves du secondaire veulent savoir comment c’est vraiment d’être à l’université et ils attendent de nous, les étudiants, qu’on leur dise les choses comme elles sont. Glendon est taillé sur mesure pour moi. C’est exactement ce que j’attendais [de l’université], et plus encore : les lieux superbes, le petit campus où l’atmosphère est très amicale, le sentiment d’appartenance, la formation polyvalente bilingue et les nombreuses options. Pour moi qui veux enseigner le français au secondaire, c’est vraiment parfait. »

Cet article est soumis par l’agente de communications de Glendon, Marika Kemeny


Publié le 30 septembre 2005